Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Volkswagen New Beetle Décapotable Red Silver 2009 : essai routier

Volkswagen New Beetle Décapotable Red Silver 2009 : essai routier

Par ,

Se lancer au volant d’une Volkswagen New Beetle décapotable sans attirer les regards relève du défi. Car malgré les années, et la réputation de voiture de femme qui l’accompagne, le petit cabriolet dégage toujours une certaine aura de popularité.

Se lancer au volant d’une Volkswagen New Beetle décapotable sans attirer les regards relève du défi.

Il faut dire que sa bouille sympathique ne se dément pas. Les formes rondes exagérées, les ailes totalement rebondies, et en prime le toit rouge de notre version d’essai, gris argenté par ailleurs, n’avaient rien non plus pour demeurer discrets. Cette édition spéciale appelée Red Silver comprend, outre ses couleurs distinctives, l’ensemble des accessoires qui font le haut de gamme de la New Beetle.

Le modèle lui-même n'a pas changé (n’en déplaise à ceux qui, comme moi, le juge vieillissant), et on s'est plutôt attardé au fil des ans à adapter les motorisations de façon à plaire aux amateurs de performances (!!!) autant qu'à ceux qui aiment l'esthétisme.

Look remarquable
Côté look, le modèle laisse peu de gens indifférents. L'habitacle lui-même, malgré des lacunes évidentes, attire le regard. Un dessus de tableau de bord qui n'en finit plus tellement il s’étire, des commandes simples, les lueurs indigo de la lumière du rétroéclairage, lui confèrent un aspect moderne et agréable.

Parmi les faiblesses, mentionnons les porte-gobelets, disposés directement sous le tableau de bord, si bien qu'une simple petite bouteille d'eau n'y a pas sa place et, plus important, la présence de l'appuie-bras qui, en position abaissée, nuit considérablement à la manipulation du levier de vitesse.

La New Beetle a aussi ses bons coups cependant. La multiplicité des ajustements sur les sièges avant permet de trouver la position de conduite idéale relativement aisément. Bien sûr, le dossier s'ajuste avec une molette un peu pénible, mais l'ajustement avec un bras à cliquet et la présence d'un volant inclinable et télescopique compensent un tant soit peu le dérangement.

Évidemment, si vous avez une famille nombreuse, la New Beetle ne vous conviendra pas. Les passagers arrière n'auront jamais l'espace suffisant pour s'étirer les jambes, et devront se faire minuscules pour ne pas se heurter la tête dans la lunette arrière lorsque le toit se trouve en position.

L'habitacle lui-même, malgré des lacunes évidentes, attire le regard.