Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Volvo XC60 T5 AWD édition spéciale 2016 : essai routier

Volvo XC60 T5 AWD édition spéciale 2016 : essai routier

La sécurité demeure la priorité du Volvo XC60 Par ,

Un an seulement après son arrivée sur le marché en 2009, le Volvo XC60 a devancé le XC90 au sommet des ventes de la marque suédoise en territoire canadien. L’ordre est cependant revenu à la normale cette année à la suite de l’impressionnante refonte du XC90, mais le petit utilitaire dont il est question ici demeure quand même un excellent vendeur, et ce, pour de bonnes raisons. 

Bien qu’il paraisse encore élégant et sportif, le XC60 montre clairement qu’il est une génération en retard sur son grand frère. Je dois aussi vous préciser que l’édition « spéciale » que j’ai essayée est la moins prestigieuse des 4 éditions haut de gamme sur le menu, les autres étant R-Design, Ocean Race et Inscription. Ceci étant dit, le fait d’en avoir beaucoup pour moins cher a quand même son attrait…

L’importance du rapport qualité/prix 
Pour seulement 42 000 $, il est possible d’acheter un Volvo XC60 2016 de base qui est tout aussi bien assemblé et raffiné que ladite édition spéciale.

Tous les XC60 présentent un dessus de tableau de bord doux au toucher. Le même matériau se retrouve le long de l’instrumentation et dans la partie supérieure des portières, ces dernières intégrant de plus des empiècements en cuir rembourrés et ornés de jolies coutures. 

Un beau fini argent satiné encercle les commandes et rejoint les poignées de portes. Il embellit également le volant, le contour des cadrans, les bouches d’air, le bloc central « flottant », la fente du lecteur CD ainsi que diverses commandes dont le pommeau du levier de vitesses (aussi garni de cuir). Les montants de toit, eux, sont recouverts de tissu. Le décor est riche et empreint de qualité, ce qui est normal pour un multisegment de luxe, direz-vous, mais l’habitable du Volvo XC60 2016 se trouve une coche au-dessus de plusieurs concurrents. 

Un équipement impressionnant
En plus des feux à DEL extérieurs, des accessoires à commande électrique, des miroirs et sièges chauffants, du climatiseur automatique bizone et des sièges en similicuir, on retrouve de série un frein de stationnement électronique, une fonction d’arrêt/redémarrage automatique du moteur pour sauver de l’essence, des essuie-glaces automatiques, un écran tactile couleur de 7 pouces avec système d’infodivertissement Volvo Sensus, une chaîne audio de haute performance, les services Volvo ON Call, des sièges avant à 8 réglages électriques avec mémoire de position côté conducteur et une banquette arrière repliable 40/20/40. 

Tel qu’essayé, le XC60 T5 AWD édition spéciale se démarque visuellement avec des phares à haute intensité qui pivotent dans les courbes et se mettent automatiquement en mode route, des moulures latérales et longerons de toit au fini argenté, un aileron et un diffuseur arrière de même que des roues en alliage de 19 pouces. Après avoir accédé à l’habitacle via le système sans clé, on découvre un affichage TFT configurable derrière le volant, un rétroviseur à assombrissement automatique, un volant et un parebrise chauffants, un ouvre-porte de garage, une caméra de recul, un système de navigation, la radio satellite et HD, une sellerie de cuir véritable, un toit ouvrant panoramique, des assises arrière chauffantes, des appuie-têtes arrière rabattables à commande électrique et un hayon assisté.

J’aime le bloc central flottant de Volvo depuis toujours. Idem pour l’interface de commande semblable à une manette de télé, qui comprend plusieurs boutons permettant d’ajuster tout ce qu’on désire, et celle du climatiseur présentée sous la forme d’un être humain dans sa partie inférieure. Tout ceci est agrémenté de surfaces métalliques et 2 paires de molettes attrayantes sont disposées de part et d’autre.

Cet aménagement a de quoi charmer le regard et, bien que certains y verront trop de boutons, tout est facile à assimiler et fonctionne sans reproche, en particulier la chaîne sonore qui produit des basses merveilleuses ― idéal pour apprécier la chanson One Love de Macklemore ou encore Work From Home de Fifth Harmony. 

La sécurité domine
Volvo est réputée pour la sécurité de ses véhicules, donc en plus des freins à disques aux 4 roues avec antiblocage, répartition électronique de la force de freinage et assistance au freinage, le XC60 peut compter sur des freins hydrauliques optimisés, une aide en cas de perte de force de freinage, le système City Safety avec freinage d’urgence automatique, un système de contrôle de la stabilité avec mode sport, dispositif anticapotage et fonction de contrôle en virage (vectorisation du couple), des appuie-têtes avant actifs, un éclairage d’accueil et de départ, un antidémarreur et une alarme antivol.

Le XC60 édition spéciale que j’ai testé comprenait en outre un régulateur de vitesse adaptatif avec fonction d'aide en cas d'embouteillage, un avertisseur de collision avec freinage automatique intégral, la détection des piétons et des cyclistes avec freinage automatique à pleine puissance, un avertisseur de distance, une alerte de vigilance du conducteur, une alerte de franchissement de ligne, la détection des panneaux de signalisation et plus encore.

Ajoutez à cela de nombreux coussins gonflables et vous obtenez un multisegment compact de luxe extrêmement sécuritaire qui a reçu la plus haute note possible lors des tests de collisions de l’IIHS (Top Safety Pick+) et de la NHTSA (5 étoiles) aux États-Unis. 

Bonne performance dans la catégorie 
Les acheteurs ont le choix de 5 motorisations, 2 boîtes de vitesses, une traction ou un rouage intégral ainsi que bon nombre d’options. À 56 450 $, mon exemplaire T5 AWD édition spéciale n’était donc qu’une version bien équipée parmi tant d’autres. 

Bien sûr, le supplément de 14 450 $ par rapport au modèle de base T5 Drive-E à 4 cylindres de 2,0 litres apporte d’importants changements sous le capot. D’abord, il y a ce moteur turbo à 5 cylindres en ligne de 2,5 litres avec injection directe qui génère 250 chevaux (+10) et 266 livres-pied de couple (+8). Toutefois, la grande différence, c’est la façon dont il livre sa performance : on a l’impression d’avoir affaire à un 6-cylindres tellement sa puissance coule en douceur. 

La superbe boîte automatique Geartronic à 6 rapports qui l’accompagne comporte un mode manuel appelé « Advanced Quick Shift » et fait équipe avec une transmission intégrale améliorée, ce qui permet de bien exploiter la remarquable tenue de route et du Volvo XC60 2016 (sans oublier son roulement feutré). Le seul point négatif est une consommation d’essence plus élevée : le T5 AWD brûle 12,6 L/100 km en ville et 9,1 L/100 km sur l’autoroute comparativement à 9,8 et 7,6 dans le cas du T5 Drive-E à traction. 

Spacieux et polyvalent pour un utilitaire compact 
Les places avant s’avèrent très spacieuses, le Volvo XC60 2016 étant plutôt large pour un multisegment compact. J’avais beaucoup d’espace pour mes épaules et mes hanches ainsi que 4 pouces de dégagement au-dessus de ma tête malgré la présence du toit ouvrant. Bon, je ne mesure que 5 pieds et 8 pouces, mais les personnes plus grandes que moi devraient quand même se sentir à l’aise dans le XC60. Lorsque le siège du conducteur était positionné à ma guise, je disposais également de 6 pouces entre mes genoux et le tableau de bord.

La banquette arrière procure elle aussi un confort sensationnel avec entre autres un excellent soutien pour le bas du dos. Un large accoudoir en cuir se replie au centre et intègre 2 portes-gobelets de même qu’un plateau de rangement peu profond avec couvercle. Les montants de toit du milieu comportent des bouches de ventilation qui assurent une très bonne circulation d’air à l’arrière, tandis que les assises chauffantes proposent 3 réglages de température.

Par ailleurs, le hayon assisté donne accès à une aire de chargement bien aménagée qui comprend plusieurs crochets d’ancrage métalliques ainsi qu’une plaque protectrice en métal sur le rebord. Tant les parois du coffre que le dos de la banquette sont tapissés. Sous le plancher, il y a un compartiment pratique, alors qu’au-dessus, un cache-bagages en toile se rétracte dans une traverse en acier qu’on peut facilement enlever au moment de rabattre les dossiers. À propos, cette manœuvre augmente le volume de chargement de 873 à 1 907 litres. 

Le Volvo XC60 2016 en bref 
Un XC60 totalement redessiné sera lancé dans un an environ et nul doute qu’il fera tourner les têtes autant que le nouveau XC90 maintes fois récompensé. D’ici là, le multisegment compact de Volvo reste un très bon choix dans un créneau où la lutte est chaude, surtout grâce à son prix concurrentiel, à son superbe habitacle, à son excellent comportement routier et à sa sécurité inégalée.

Essais routiers et évaluations

Consommateurs
Volvo XC60 2016
Évaluer ce véhicule
Esthétique
Accessoires
Espace et accès
Confort
Performance
Dynamique de conduite
Sécurité
Appréciation générale
Nom
Courriel
Commentaire
Mot de passe
Mot de passe oublié? Cliquez ici
Annuler
Volvo XC60 2016
Volvo XC60 2016
Évaluer ce véhicule
Esthétique
Accessoires
Espace et accès
Confort
Performance
Dynamique de conduite
Sécurité
Appréciation générale
Nom
Courriel
Commentaire
Mot de passe
Mot de passe oublié? Cliquez ici
Annuler
Photos :T.Hoffman
Photos du Volvo XC60 T5 AWD 2016