Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Volvo XC90 T6 AWD R-Design 2016 : essai routier

Volvo XC90 T6 AWD R-Design 2016 : essai routier

Le grand retour de Volvo Par ,

Il n’y a pas si longtemps, Volvo était considérée comme une marque haut de gamme qui n’osait pas trop s’affirmer, comme si elle avançait avec 2 roues sur la voie du design, de la performance et du luxe, tandis que les 2 autres roulaient sur la voie de la sécurité et de la fiabilité. 

Les choses ont changé et la compagnie fonce maintenant tête première. Son tout nouveau Volvo XC90 2016 s’impose comme un leader de la catégorie en termes de design et de finition, de sa version de base T6 AWD à 61 300 $ jusqu’à la nouvelle version Excellence à 118 900 $, cette dernière rivalisant en opulence avec les Bentley et Maybach de ce monde. De plus, Volvo a entrepris un net virage philosophique et stratégique, poussant sa technologie vers de nouveaux horizons où les véhicules autonomes prendront les rues d’assaut. 

Remarquez, son souci de l’environnement est peut-être encore plus impressionnant, surtout quand on regarde le nouveau XC90 T8 Twin Engine hybride rechargeable. Bref, la marque Volvo en général et son grand utilitaire en particulier se sont réinventés pour non seulement bien répondre aux standards de luxe modernes, mais aussi se placer comme chefs de file.

Petit moteur, grosse cavalerie
Derrière la nouvelle calandre imposante du Volvo XC90 T6 AWD 2016 se trouve un moteur à 4 cylindres de 2,0 litres qui allie un système d’injection directe avec un compresseur de suralimentation et un turbocompresseur pour générer une puissance digne d’un V6, soit 316 chevaux et un couple de 295 livres-pied. C’est amplement suffisant pour faire décoller ce VUS à 7 places de 1 993 kilos (4 385 livres) et atteindre des vitesses élevées avec un sourire collé au visage.

À propos, le groupe motopropulseur T8 Twin Engine ajoute des moteurs électriques pour augmenter la puissance à 400 chevaux et le couple à 472 livres-pied, en plus de fournir une autonomie de 40 kilomètres en mode électrique. 

Le XC90 a bien grandi 
Jadis de format intermédiaire, le Volvo XC90 2016 adopte des dimensions qui se rapprochent davantage des concurrents pleine grandeur. Il mesure 4 950 millimètres de long (+143) avec un empattement de 2 984 millimètres (+127), 2 140 millimètres de large (+112) et 1 775 millimètres de haut (-9).

Ce dernier chiffre est particulièrement remarquable considérant que le XC90 possède maintenant une garde au sol de 237 millimètres (+19) pour mieux affronter la neige épaisse et les conditions hors route.

Son gabarit accru se traduit par plus d’espace aux 3 rangées, surtout celle d’en arrière qui peut accueillir assez confortablement des adultes de taille moyenne et qui paraît encore plus spacieuse grâce au toit ouvrant panoramique qui l’inonde de lumière.

Le volume de chargement s’élève dorénavant à 447 litres derrière la 3e rangée, à 1 183 litres derrière la 2e rangée et à 2 427 litres quand on rabat tous les dossiers arrière. Le côté pratique de l’habitacle demeure une force de Volvo avec la rangée médiane divisée en tiers, ce qui laisse plus d’espace pour charger de longs items au milieu, comme des skis. Seul bémol : il faut quand même pas mal d’effort pour remettre ladite 2e rangée en place, en particulier le siège du centre. 

Plus gros, mais plus léger
Solidement construit et définitivement plus costaud, le Volvo XC90 2016 trouve le moyen d’être plus léger de 125 kilos (275 livres) par rapport à son prédécesseur. En outre, il pèse environ 200 kilos (440 livres) de moins que ses principaux adversaires. 

Merci à la nouvelle architecture SPA de Volvo, qui incorpore de l’acier à haute résistance et à très haute résistance dans une proportion de 40 %, de même que beaucoup d’aluminium et de matériaux composites légers à des endroits clés. La consommation d’essence du XC90 T6 AWD 2016 s’en trouve améliorée, comme l’attestent les cotes officielles de 11,5 L/100 km en ville et de 9,5 L/100 km sur l’autoroute. Ça aide aussi que le système de transmission intégrale privilégie les roues avant en temps normal (il peut acheminer jusqu’à 60 % du couple aux roues arrière quand le besoin se fait sentir).

Comment se conduit-il?
Le Volvo XC90 2016 paraît très léger et agile une fois réglé en mode dynamique (confort, éco, hors route et individuel sont les autres modes disponibles), qui aiguise ses réflexes pour optimiser le travail de la mécanique ainsi que des suspensions bien réglées (étrangement, celle d’en arrière emploie un design semblable à la Corvette!). En passant, une suspension pneumatique est offerte en option. 

Alors que les VUS allemands se montrent un peu plus lourdauds à basse vitesse, ce colosse suédois se manie plus facilement. Il conserve suffisamment d’aplomb pour bien rester ancré quand ça compte tout en livrant un roulement des plus confortables le reste du temps.

Le petit moteur du XC90 T6 AWD est riche en puissance sur toute sa plage de régime, tandis que la boîte automatique enchaîne ses 8 rapports doucement et positivement, qu’on lui laisse faire le travail ou qu’on la contrôle manuellement à l’aide du levier sur la console. Bizarrement, on ne retrouve pas de sélecteurs au volant, ce qui a bien peu de sens pour une boîte de vitesses aussi excellente dans un véhicule aussi dynamique.

Du style et de la classe à revendre 
D’un bout à l’autre, le Volvo XC90 T6 AWD R-Design 2016 que j’ai testé (65 850 $) avait vraiment fière allure avec sa calandre proéminente de bon goût, ses phares à DEL accentués de feux de jour/clignotants dont la forme rappelle le marteau de Thor, son profil de VUS bien assumé (sans être top carré) et bien sûr les fameux feux arrière verticaux de Volvo, élégamment modernisés. L’ensemble R-Design rehausse le look avec de superbes ajouts aérodynamiques au bas de la carrosserie et de magnifiques garnitures en inox brossé tout autour. Ce nouveau XC90 figure assurément parmi les grands utilitaires de luxe qui ont le plus de classe. 

À l’intérieur, l’approche minimaliste de Volvo atteint de nouveaux sommets côté matériaux, finition et assemblage. Je vous mets d’ailleurs au défi de trouver des plastiques durs. Quant aux surfaces métalliques gravées et aux garnitures au fini noir lustré, elles ne se font éclipser que par 4 des sièges sport en cuir et en suède les plus enveloppants et confortables que j’aie eu la chance d’essayer dans un VUS (je parle ici de ceux des 2 premières rangées). Ceci dit, c’est l’instrumentation entièrement numérique sur affichage de 12 pouces et l’absence quasi totale de boutons sur le bloc central qui démontrent à quel point la firme de Göteborg a évolué. 

Électronique avant-gardiste 
Si vous vous servez déjà d’un téléphone intelligent ou d’une tablette, vous trouverez le système d’infodivertissement Sensus de Volvo facile à utiliser. Il suffit d’appuyer sur l’un des boutons numériques ou de bouger les doigts sur l’écran (même quand on porte des gants d’hiver) pour commander une myriade de fonctions. Volvo fait un bon usage de l’espace sur le bloc central, intégrant même un contrôleur de température à la verticale qui s’étire sur toute la hauteur de l’interface de climatisation ― très cool. Des commandes tactiles au dos de la console permettent aussi aux passagers arrière de régler la température de leur propre zone. 

L’instrumentation TFT couleur présente des cadrans que le conducteur peut personnaliser ― le tachymètre à gauche, l’indicateur de vitesse à droite et au milieu l’un des affichages multifonctions les plus grands et pratiques que j’ai vus dans ma carrière, surtout en mode navigation avec l’énorme carte routière. 

Sans trop entrer dans les détails de l’équipement, je tiens à dire que la chaîne sonore Bowers & Wilkins de 1 400 watts à 19 haut-parleurs vaut bien plus que les 3 250 $ qu’elle exige tellement elle livre un son de qualité. En outre, ses grilles de haut-parleurs sont magnifiques. L’ensemble Climatisation avec écran graphique tête haute (2 300 $) apporte tout autant de stimulation et s’avère fort utile. Il comprend également un volant chauffant, des assises chauffantes aux places extérieures de la 2e rangée et plus encore. 

Ensuite, le Volvo XC90 2016 que j’ai essayé incluait l’ensemble Équipement de commodité (2 200 $) avec système d'aide au stationnement, régulateur de vitesse adaptatif, ouvre-porte de garage universel Homelink et rétroviseur intérieur avec boussole. Toutefois, je devine que l’ensemble Vision (1 800 $) sera encore plus populaire auprès des acheteurs grâce à son dispositif de caméras sur 360 degrés qui facilite les manœuvres de stationnement, à son système d'information sur les angles morts avec alerte de circulation transversale arrière et à ses rétroviseurs extérieurs et intérieur à gradation automatique. 

Toujours aussi fiable et sécuritaire
La 5e place de Volvo dans le dernier sondage de fiabilité de Consumer Reports devrait inspirer confiance, tout comme la note supérieure à la moyenne décernée par J.D. Power. De plus, tous les XC90 2016 obtiennent 5 étoiles à la suite des tests de collisions frontales et latérales de la NHTSA (les tests de capotage restent à venir) de même qu’une mention « Top Safety Pick+ » de l’IIHS, ce que bien d’autres concurrents ne font pas.

On ne devrait normalement s’attendre à rien de moins de la part de Volvo, mais en vérité, l’excellence du nouveau XC90 2016 constitue une belle surprise. En voyant sa performance dynamique, sa grande efficacité de même que son niveau élevé de luxe et de technologie, personne ne devrait remettre en question les nombreux prix qu’il a remportés. Volvo est de retour et pas à peu près.
  

Essais routiers et évaluations

Consommateurs
Volvo XC90 2016
Évaluer ce véhicule
Esthétique
Accessoires
Espace et accès
Confort
Performance
Dynamique de conduite
Sécurité
Appréciation générale
Nom
Courriel
Commentaire
Mot de passe
Mot de passe oublié? Cliquez ici
Annuler
Volvo XC90 2016
Volvo XC90 2016
Évaluer ce véhicule
Esthétique
Accessoires
Espace et accès
Confort
Performance
Dynamique de conduite
Sécurité
Appréciation générale
Nom
Courriel
Commentaire
Mot de passe
Mot de passe oublié? Cliquez ici
Annuler
Photos :K.Tuggay
Photos de la Volvo XC90 T6 R design 2016