Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Volvo C30 Sport 2007 : essai

Volvo C30 Sport 2007 : essai

Par ,

Volvo a toujours misé sur la sécurité pour se démarquer. Ses véhicules sont de véritables forteresses munies d'un arsenal d'équipements de sécurité aussi complet qu'un avion de chasse. Par contre, dans l'opinion populaire, Volvo ne suscite pas beaucoup d'excitation en termes de design. Son approche conservatrice a toutefois été reléguée aux oubliettes lors du développement de son nouveau modèle d'entrée de gamme, la C30.

Par son design, la C30 se distingue de la masse.

Unique en son genre

On ne peut pas dire que ce hatchback est terriblement sexy, mais il reste que le design est vraiment avant-gardiste et comme rien d'autre sur le marché. Conçu par un Québécois, Simon Lamarre, il met en scène une physionomie typique de Volvo: un air européen et un regard frondeur. Vue de cet angle, la C30 a fière allure. Quand on se déplace sur les côtés, on remarque que les flancs sont bien proportionnés et dépourvus de toute ligne ou garniture inutile.

Et puis, il y a le derrière.

Cette partie de la C30 est de loin celle qui crée le plus de réactions et de controverse. Certains l'adorent, trouvant le style différent et branché. D'autres emploient plutôt le qualificatif «laid» et se demandent carrément: pourquoi? Personnellement, je pense que c'est le fruit d'une aventure d'un soir entre une Honda CRX et le robot R2D2 de Star Wars. Ou serait-ce plutôt l'image inversée de la grande berline S80? Peu importe, c'est ce qui fait le «charme» de la C30. Essayez donc de trouver d'autres modèles en deçà de 28 000 $ qui pique autant la curiosité!

Quatre occupants sains et saufs
Volvo a décidé d'en faire un véhicule à quatre places, donc d'offrir un confort adéquat pour quatre personnes au lieu d'un espace insuffisant pour cinq. Les sièges arrière sont légèrement plus rapprochés que les baquets avant, ce qui donne à leurs occupants une meilleure vue de la route. L'accès aux places arrière est raisonnable... si vous êtes raisonnablement petit. Une fois à bord, la plupart des gens se sentiront étroitement enveloppés mais quand même à l'aise.

Et bien sûr, ils se sentiront en toute sécurité étant donné la présence de coussins gonflables frontaux à deux seuils de déclenchement, de rideaux latéraux, d'un système de protection contre l'impact latéral, d'un système de protection anti-contrecoup aux sièges avant et d'un régulateur dynamique de stabilité et de traction.

Les matériaux et la qualité sont irréprochables. Certes, l'aménagement intérieur n'est pas aussi «passionné» que chez certaines marques européennes ou même japonaises, mais il demeure néanmoins épuré et très réussi. Les instruments sont faciles à consulter, le tableau de bord est dégagé et le volant s'avère agréablement dépourvu de boutons (il y en a, mais pas trop). Le centre d'attention est bien entendu le fameux bloc central flottant. Pour ce qui est du revêtement des sièges, il s'agit d'un matériel que Volvo appelle «T-Tec» et qui a l'étanchéité d'une combinaison de plongée.

Chez Volvo, la sécurité est toujours une priorité et c'est pourquoi la C30 est munie de série de six coussins gonflables.