Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Volvo S60 T5 2012 : essai routier

Volvo S60 T5 2012 : essai routier

Maximiser la sécurité et la sportivité Par ,

J’avais déjà fait l’essai de voitures munies d’un régulateur de vitesse intelligent, mais je n’aurais jamais osé expérimenter la fonction embouteillage de la Volvo. En théorie, ce système immobilise complètement la S60 lorsque la circulation s’arrête. La voiture suivra ensuite la circulation discontinue, sans que le conducteur n’ait à toucher la pédale de frein ou l’accélérateur.

Rien de plus simple!

Sur l’autoroute, j’ai configuré le régulateur de vitesse intelligent à une vitesse supérieure à celle permise. J’ai alors laissé la voiture suivre la circulation plus lente pendant quelques kilomètres, ce qu’elle a fait avec brio. J’ai ensuite emprunté une autre route moins achalandée.

La Volvo S60 2012 a doucement accéléré afin d’atteindre la vitesse prédéterminée. Tout allait pour le mieux. Alors que la circulation devant nous ralentissait, je savais que la voiture allait décélérer afin d’adapter sa vitesse à celle des véhicules qui nous précédaient. Mon doute résidait plutôt en la capacité d’arrêt du véhicule à l’approche d’un feu rouge, sans manœuvre de ma part.

Avec des nerfs d’acier, j’ai résisté à l’envie d’appuyer sur le frein. Alors que je retenais mon souffle, mon bolide suédois a doucement freiné tout en conservant une distance sécuritaire avec le véhicule devant moi. La voiture s’est complètement immobilisée, laissant entre les deux véhicules une distance équivalente à la longueur d’une voiture.

Lorsque la circulation a repris, j’ai appuyé sur le bouton de réinitialisation à l’aide de mon pouce gauche, et la S60 a joué le jeu. La voiture a suivi le trafic lors d’un virage à gauche tout en maintenant une vitesse synchronisée avec la voiture devant nous. Nous nous sommes arrêtés à des feux de circulation à quelques reprises et nous avons même traversé le quartier des affaires – le tout sans appuyer sur le frein ou l’accélérateur. Étais-je impressionné? Absolument.

J’ai aussi été impressionné par d’autres aspects de cette berline intermédiaire de Volvo.

La S60 donne une nouvelle orientation à Volvo
Les nouvelles lignes épurées de la S60 ne correspondent pas aux standards de Volvo, et c’est voulu. Volvo travaille fort pour se débarrasser de son image conservatrice, et la S60 est le fruit de ces efforts. Ce véhicule s’adresse notamment à la même clientèle que la BMW Série 3.

Bien que mon modèle d’essai était une traction avant, la voiture est disponible avec traction intégrale – une option que je considérerais sérieusement si j’étais à la recherche d’un véhicule de cette catégorie. Néanmoins, la configuration à traction avant m’a bien servi lors de ma période d’essai, générant un effet de couple minimal lorsque l’accélération était poussée au maximum.

5 cylindres tout en douceur
Mon modèle d’essai était le T5, qui réfère au groupe motopropulseur turbo 5 cylindres et 2,5 litres. Bien que ce moteur ne soit pas aussi doux que d’autres moteurs à 6 cylindres, le moteur 5 cylindres de cette Volvo est délicieusement nerveux et convient parfaitement à la vocation raffinée de ce modèle. Il développe une puissance de 250 chevaux à 5 500 tr/min et offre un couple de 266 lb-pi de 1 800 à 4 000 tr/min.

Je dois avouer que le démarrage un peu brusque m’a un peu agacé. En effet, lorsque j’enfonçais l’accélérateur de façon un peu trop agressive, les roues avant avaient tendance à patiner involontairement, particulièrement sur la chaussée trempée. Encore une fois, il s’agit là d’une caractéristique peu commune chez les véhicules Volvo. La boîte de vitesses automatique à 6 rapports était quant à elle juste et en harmonie avec le moteur.

La boîte automatique privilégie l’économie d’essence à la performance, sans sacrifier le bon fonctionnement. Lorsque sollicitée au maximum, la S60 peut grimper de 0 à 100 km en moins de 7 secondes. Grâce à la turbocompression, la puissance est livrée rapidement et maintenue sur la majorité de la plage de régime.

Il est clair que la transmission joue un rôle-clé dans l’économie d’essence de la S60 T5, qui consomme 10,5 L/100 km en ville et 6,6 L/100 km sur l’autoroute. Dans le cadre de mes activités quotidiennes, j’ai obtenu une moyenne de 10,8 L/100 km, mais la S60 a bien plus à offrir qu’une performance décente.

Un bel environnement
J’ai toujours trouvé l’habitacle des Volvo, surtout celui des modèles récents, bien conçu et hautement attrayant. L’intérieur de mon véhicule d’essai n’y faisait pas exception : les sièges en cuir et les incrustations en bois comblent les attentes.

Le conducteur dispose d’amplement d’espace pour la tête et les jambes et la plupart des commandes sont stratégiquement positionnées. J’ai cependant été plutôt embêté par l’amas de boutons de la console centrale. Régler le système audio et modifier les stations radiophoniques représentait tout un défi.

Après quelques essais-erreurs, j’ai réussi à maîtriser les commandes du système audio et j’ai également pu programmer le système de navigation. Ce dernier n’est pas du tout intuitif, sauf lors de l’utilisation de l’interface de commande vocale. Étrangement, le système de commande vocale de la Volvo est peut-être l’un des plus simples que j’ai jamais utilisés.

En résumé
Bien que la S60 T5 livre la marchandise côté performance afin de rivaliser avec les autres berlines sport de luxe, elle surpasse ses compétiteurs à plusieurs niveaux. Le principal atout de la S60 par rapport aux autres berlines européennes est son engagement à assurer la protection et la sécurité de ses occupants.

Volvo est à la fine pointe de la technologie pour tout ce qui concerne la prévention des collisions ainsi que la réduction des dommages et des blessures lors d’accidents. Un article complet serait nécessaire pour arriver à bien couvrir ces aspects du design et de l’ingénierie de Volvo. Mais croyez-moi, Volvo reste le chef de file en la matière.

En plus de la sécurité et de la protection, Volvo a manifestement choisi de favoriser l’aspect sportif de la S60, en la munissant d’une dynamique de conduite à la hauteur de son style avant-gardiste. Les acheteurs à la recherche d’une luxueuse berline sportive et pour qui la sécurité de leur famille est une priorité trouveront leur compte avec la S60 T5 2012. Ils doivent cependant s’attendre à sortir leur portefeuille.

Bien que le prix de base soit fixé à 38 300 $, le prix de mon modèle d’essai atteint la barre de 50 000 $.

Essais routiers et évaluations

Consommateurs
Volvo S60 2012
Évaluer ce véhicule
Esthétique
Accessoires
Espace et accès
Confort
Performance
Dynamique de conduite
Sécurité
Appréciation générale
Nom
Courriel
Commentaire
Mot de passe
Mot de passe oublié? Cliquez ici
Annuler

Sommaire de l'évaluation

    Volvo S60 T5 A Level II 2012
    Volvo S60 T5 A Level II 2012
    Évaluer ce véhicule
    Esthétique
    Accessoires
    Espace et accès
    Confort
    Performance
    Dynamique de conduite
    Sécurité
    Appréciation générale
    Nom
    Courriel
    Commentaire
    Mot de passe
    Mot de passe oublié? Cliquez ici
    Annuler
    Gallerie de l'article