Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Volvo XC70 2005 : essai routier

Volvo XC70 2005 : essai routier

Prêt pour une course sur glace? Par ,

Prêt pour une course sur glace?

Avant mon essai de la semaine dernière, j'avais oublié à quel point la Volvo XC70 Cross Country est bonne. Faut dire qu'on entend davantage
Avant mon essai de la semaine dernière, j'avais oublié à quel point la Volvo XC70 Cross Country est bonne. (Photo: Trevor Hofmann, Canadian Auto Press)
parler du constructeur suédois par son plus récent XC90, qui est un véritable utilitaire sport au sens du terme.

Le fait que la XC70 ne soit pas un vrai VUS mais plutôt une «familiale multi-segments imposante» - à l'image de la Audi allroad quattro et de la Subaru Legacy Outback - est un plus dans mon livre à moi. Tout en présentant un dégagement au sol considérable afin de pouvoir franchir les terrains accidentés, le premier «tout-terrain» de Volvo est capable d'offrir l'agilité d'une berline sport et le confort d'une voiture de luxe.

Je suis conscient que je m'avance sur une pente glissante en attribuant à ce véhicule des compétences hors-route, surtout en considérant que la
Le premier «tout-terrain» de Volvo est capable d'offrir l'agilité d'une berline sport et le confort d'une voiture de luxe. (Photo: Trevor Hofmann, Canadian Auto Press)
XC70 n'offre même pas de bas rapports ni de différentiel bloquant - deux pré-requis pour tout véhicule espérant s'aventurer en dehors des sentiers battus. Volvo offre plutôt un système de traction intégrale très sophistiqué conçu par son fournisseur domestique Haldex - une compagnie que Volvo détient partiellement, comme se plaisent à blaguer des gens près du constructeur suédois.

À n'en pas douter, avec le succès aux ventes que connaît Volvo ces dernières années (2004 a été sa meilleure à vie), l'achat de Haldex serait facilement réalisable si le besoin se faisait sentir.

Une part de son succès est directement attribuable à la nouvelle philosophie Volvo, qui est d'offrir la traction intégrale sur tous les modèles
Le XC70 bénéficie de la nouvelle philosophie Volvo, qui est d'offrir la traction intégrale sur tous les modèles. (Photo: Trevor Hofmann, Canadian Auto Press)
sans exception. Cette caractéristique, sans oublier un stylisme profondément élégant, une performance dynamique, une qualité intérieure de première classe et des prix compétitifs, a permis au Suédois de gagner des parts de marché et de s'élever au rang des grandes marques de prestige.

Il va sans dire que les acheteurs de marques de prestige ne souhaitent pas acquérir des véhicules à traction avant; c'est une propulsion ou une traction intégrale mais rien d'autre. La position de compagnies telles que BMW et Mercedes-Benz, pour qui la propulsion est la configuration optimale pour une performance sportive, a été consolidée par l'arrivée de nouveaux joueurs haut de gamme comme Lexus et Infiniti. Même la division de prestige de GM, Cadillac, qui aura complètement abandonné la traction avant lorsque la DTS remplacera la DeVille, prêche maintenant les mérites de la propulsion et de la traction intégrale. Il faut mentionner que les deux
Les acheteurs de marques de prestige ne souhaitent pas acquérir des véhicules à traction avant. (Photo: Volvo Cars of Canada)
géants allemands ont tous lancé récemment des variantes à traction intégrale de leurs modèles les plus populaires, bien qu'ils s'empressent de préciser que ces véhicules privilégient la propulsion jusqu'à ce que le besoin pour une traction intégrale soit nécessaire.

Pour tout dire, seule une poignée de constructeurs haut de gamme produisent encore des véhicules entraînés uniquement par les roues avant. Audi n'offre son Cabriolet qu'avec la traction avant, baptisée FrontTrak, tandis qu'Acura n'offre la traction intégrale que sur son utilitaire sport MDX et sa toute nouvelle berline RL. Un système à quatre roues motrices est attendu avec la nouvelle TL ainsi que le tout prochain VUS compact RXD.