Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Volvo XC90 à 7 places V8 AWD R-Design 2009 : essai routier

Volvo XC90 à 7 places V8 AWD R-Design 2009 : essai routier

Par ,

Chez les Suédois, la tradition veut que le style prime avant l'usage. Dans les faits, ces gentils Scandinaves sont passés maître dans l'art de dessiner des objets aux lignes attirantes mais à la mission parfois un peu nébuleuse. La forme crée la fonction, dit-on.

Il faut tout de même mentionner que l'apport du R-Design en matière d'esthétique n'est pas vilain.

C'est exactement l'impression que dégage le XC90 R-Design. Ce grand utilitaire sport, reconnu pour son confort et sa solidité sur route, prend pour 2009 un virage aux allures sportives, se retrouvant muni d'un ensemble destiné à en modifier la personnalité. Mais à quel prix...

La forme d'abord
Il faut tout de même mentionner que l'apport du R-Design en matière d'esthétique n'est pas vilain. Dès le départ, cependant, il faut faire un compromis sur la fonction utilitaire : un vrai véhicule sport ne peut se munir d'une galerie de toit. Dehors, la galerie alors...

Les roues de 20 pouces en alliage, les échappements doubles et la sonorité à l'avenant lui confèrent une allure un peu plus dynamique que celle du XC90 plus traditionnel. Même à l'intérieur, où les sièges piqués et les détails de finition du tableau de bord (dont des cadrans métalliques munis d'un rétroéclairage haut de gamme) viennent confirmer la présence d'une dimension presque unique pour Volvo : une personnalité sportive.

Et notons la chose tout de suite, bien que notre véhicule d'essai soit ce qu'il est convenu d'appeler un 7 places, vous ne pourrez l'utiliser comme tel qu'à la condition expresse d'avoir dans la famille un contorsionniste du Cirque du Soleil. L'espace est exiguë, l'accès, exigeant, et le confort, inexistant.

Où est Volvo ?
Ce à quoi Volvo nous a toujours habitués, c'est au confort. Rayez cette pensée de votre liste quand vous prenez le volant du XC90 R-Design. Pour en affirmer la personnalité plus sportive, on a conçu une suspension d'une grande rigidité, destinée à limiter le roulis et à faciliter la prise de trajectoire exigeante.

De ce point de vue, avouons-le, c'est une réussite. Mais il faudrait rappeler aux ingénieurs de Volvo que les courbes difficiles ne sont pas monnaie courante, et qu'on aurait préféré de beaucoup une randonnée confortable à une conduite plus dynamique, dans un modèle aux vertus familiales aussi clairement reconnues.

Les roues de 20 pouces en alliage et les échappements doubles lui confèrent une allure dynamique.