Un S sur deux

Essai: Chevrolet Malibu Maxx SS 2006

Essai: Chevrolet Malibu Maxx SS 2006
Un S sur deux

Super pratique, bien sûr, et définitivement sportive, mais Super Sport?
Semi Stimulante: Autant sur papier qu'en réel, la Maxx SS est un peu trop douce pour cette marque historique. (Photo: Jonathan Yarkony, Canadian Auto Press)
Non, je ne crois pas. Je pense que Chevrolet a réussi presque tout sur cette voiture, mais il a carrément commis un impair en prétendant qu'elle est ce qu'elle n'est tout simplement pas. Je me sens un peu embarrassé pour GM, qui aura maintenant à vivre avec toutes les comparaisons qui viendront affubler sa Malibu SS. Je pourrais citer ici certains exemples, mais je ne suis pas particulièrement un fan des "muscle cars" classiques; par contre, quiconque apprécie les voitures du passé qui portaient la marque SS ne pourra se satisfaire de la maigre portion de muscle que l'on retrouve sous le capot de cette voiture plutôt tiède.

De toute façon, je pourrais écrire de nombreuses pages en allant
Suspension Souple: Ce terme pourrait décrire assez justement la Maxx SS. (Photo: Jonathan Yarkony, Canadian Auto Press)
chercher les commentaires de propriétaires d'anciennes Chevelle SS, mais je dirai simplement que le fait qu'il y ait une massive déconnexion quelque part entre les fans de Chevrolet et l'actuelle horde d'ingénieurs et de gourous du marketing de la marque m'attriste sérieusement.

Comme je le disais au début, cette Malibu Maxx est une très bonne voiture, et cela me met mal à l'aise à chaque fois que je tape les lettres SS, ramenant les fantômes d'une gloire passée, alors que cette voiture devrait plutôt se faire une réputation pour elle-même et un nouveau nom pour Chevrolet, avec un stylisme agréable et fonctionnel, une liste d'équipement impeccable et un bon assemblage intérieur, une conduite étonnamment agile, un mélange de mécanique efficace, de performance enthousiasmante et de versatilité inégalée qui est seulement trahi par une étiquette qui ne lui sied pas. Une étiquette stupide. Par la présente, je la rebaptise la Sport. Juste au cas où vous vous inquiétez, je ne vais pas laisser aller cela, et tout au long de l'article, je vous rappellerai à quel point Chevrolet a été réellement stupide de nommer ce véhicule SS.

Si je m'avance, je crois que je suis l'une des seules personnes qui fut
Subtilement Secrète: Je veux dire, comment pourrait-on être plus discret, en supposant qu'elle soit quelque part entre une voiture à hayon et une familiale? (Photo: Jonathan Yarkony, Canadian Auto Press)
authentiquement excité de conduire ce véhicule, D'entrée de jeu, la Malibu Maxx m'a ravi par son style. Appelez-la comme vous le voulez, mais cette quasi-familiale (aucun lien de parenté avec Quasimodo) est juste assez simple et a juste le nombre suffisant d'angles vifs pour être qualifiée de moderne. Je ne suis pas tout à fait convaincu que cette belle apparence soit plus recherchée qu'obtenue par hasard (malgré que j'imagine qu'une équipe de designers de GM fulmine à la lecture de ces lignes, me trouvant trop peu reconnaissant pour leurs efforts), mais il semble qu'ils aient voulu maximiser son côté pratique, et que les formes qui en ont résulté ont tout simplement été bonnes. Je ne pourrais en dire autant pour la berline, mais le hayon incliné et le minuscule couvercle de coffre de la Maxx complète si bien son nez carré et sa généreuse surface vitrée.

By Jonathan Yarkony,

Pas de commentaire