Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

24 Heures du Mans: Une 12e victoire au Mans pour Audi ?

24 Heures du Mans: Une 12e victoire au Mans pour Audi ?

Par ,

Voici une revue des effectifs dans les quatre catégories qui composent le plateau de la 81e édition des 24 Heures du Mans, disputées ce week-end.

LMP1
En LMP1, difficile de croire que cette édition pourrait échapper à Audi. La marque allemande, qui rayonne sur l’épreuve depuis l’année 2000 – onze succès en treize éditions -, est une nouvelle fois la grandissime favorite de l’épreuve.

Vainqueur des deux dernières éditions, et champion du monde d’endurance en titre, le trio Lotterer-Treluyer-Fässler visera un troisième succès de rang. Car la concurrence paraît bien faible face à l’armada allemande. Si elles avaient impressionné l’an passé pour leurs débuts au Mans, les deux Toyota hybrides semblent bien en deçà des Audi R18 en termes de performances, comme l’ont montré les premières manches du championnat du monde d’endurance.

Derrière ce choc de titans, les deux Lola-Toyota du Rebellion Racing viseront la première place des écuries indépendantes, une place que semble difficilement en mesure de leur contester la HPD du Strakka Racing.

LMP2
La catégorie LMP2 propose un plateau fourni, avec pas moins de 22 voitures au départ, et de qualité. En l’absence des vainqueurs 2012, le Starworks Motorsport, la victoire de la catégorie pourrait se jouer entre les Morgan-Nissan du OAK Racing – meilleur temps de la journée test -, les Alpine-Nissan (la marque française effectuant son retour au Mans via une Oreca de l’équipe Signatech), ou encore les Zytek Nissan.

GTE Pro
La catégorie GTE Pro aura rarement été aussi impressionnante que cette année, avec cinq marques, dont quatre équipes officielles (Porsche, Corvette, Aston Martin et Chrysler Viper) et une semi-officielle (Ferrari AF Corse).

On notera le retour d’une écurie officielle Porsche au Mans, un an avant les grands débuts du prototype LMP1 de la firme de Stuttgart. La Ferrari F458 de l’écurie JMW Motorsport fait figure de Petit Poucet dans cette catégorie riche de 12 concurrents, et où la lutte pour la victoire s’annonce palpitante. Rappelons que le Québécois Kuno Wittmer sera au volant de la SRT Viper.

GTE Am
Enfin, on retrouvera Corvette, Ferrari, Porsche et Aston Martin en GTE Am, via des écuries privées excepté pour la firme britannique qui aligne deux Vantage officielles dans cette catégorie composée de 14 concurrents.