Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Chevrolet Bolt : production à l’arrêt jusqu’à la mi-octobre

Des protections d’assurance auto
de qualité, à prix avantageux. Obtenez une soumission en ligne dès maintenant.
OBTENEZ UNE
SOUMISSION AUTO


General Motors a annoncé jeudi qu’elle allait prolonger l’arrêt de production de sa Chevrolet Bolt, et ce, jusqu’à la mi-octobre. La compagnie avait déjà stoppé l’assemblage de nouvelles versions (y compris le nouveau VUS Bolt EUV) jusqu’au 24 septembre en espérant qu’une solution soit trouvée avec le fabricant de batteries LG. Les unités fournies à GM par ce dernier sont à l’origine du rappel de tous les modèles fabriqués depuis les débuts du produit en 2017.

La prolongation de l’arrêt de la production à l’usine d’Orion se poursuivra au moins jusqu’au 15 octobre, donc. Parallèlement, et en raison d’une autre situation, GM a également déclaré qu’elle réduisait la production dans six autres usines d’assemblage nord-américaines en raison de la pénurie actuelle de puces électroniques.

Quant à la Bolt, on est en mode attente. Hier, la compagnie recommandait aux propriétaires de se garer à 15 mètres (50 pieds) des autres véhicules et des structures. L’objectif ici n’est pas de taper sur le clou de la Bolt, mais plutôt d’informer les propriétaires afin d’éviter de malheureux incidents.

Shopicar.com, 100% en ligne, magasinez votre voiture, achetez en ligne et on vous livre au Québec!
 
GM a déclaré qu’elle ne reprendrait pas la production ou les ventes de la Bolt tant qu’elle ne serait pas convaincue qu’une solution sera trouvée (et efficace) avec les piles de LG. Les deux entreprises travaillent d’ailleurs en collaboration pour trouver une solution au problème.

Rappelons qu’en août, GM a étendu le rappel de la Bolt à plus de 140 000 unités afin de remplacer les modules de batterie, le tout pour un coût désormais estimé à 1,8 milliard. Le constructeur a déclaré qu’il demanderait un remboursement au fournisseur de batteries LG.

On ignore combien de temps il faudra à GM pour obtenir de nouveaux modules de batteries pour les véhicules rappelés. On ne sait trop si elle va disposer d’un logiciel de diagnostic qui lui permettra de certifier que certains modules n’ont pas besoin d’être remplacés.