Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

La Maverick pourrait faire un retour chez Ford

En Europe, au début des années 2000, le nom Maverick avait été accolé au Ford Escape Par ,

Ford a annoncé la semaine dernière qu'elle était pour mettre fin à la production de voitures pour le marché nord-américain (hormis la Mustang), mais un ancien nom déjà utilisé pour désigner un modèle de la marque pourrait bien faire un retour au profit d'un des nouveaux VUS que la compagnie compte proposer de ce côté-ci de l'Atlantique d'ici quelques années.
 
En effet, la firme à l'ovale bleu a fait inscrire deux noms au registre américain la semaine dernière soit Timberline et Maverick. Celui-ci ne dit probablement rien aux plus jeunes, mais ceux qui ont connu les années 70 se souviendront de la berline et du coupé compacts que la compagne avait commercialisés de 1970 à 1977.
 
Si vous êtes à la recherche d'un lien entre le modèle d'hier (une voiture) et celui de demain (un VUS), il vous sera nécessaire de fouiller dans le passé de Ford ailleurs sur la planète. Là, vous découvrirez que le nom Maverick a servi pour désigner l'utilitaire Escape européen du début des années 2000.
 
Voilà un indice pour nous faire croire que le petit VUS qui prendra place aux côtés du Ford Bronco d'ici peu pourrait s'appeler Maverick. Ça, et le fait que le site Car and Driver rapporte que les lignes du nouveau produit rendraient humblement hommage à la première génération du modèle Escape.

Quant à l'autre nom réservé, Timberline, il n'est pas impossible qu'il soit celui retenu, mais il pourrait aussi servir pour désigner une variante ou un autre VUS qui serait dans les plans de Ford. Ce dernier, plus gros, prendrait un format semblable au Toyota Land Cruiser (notre Lexus LX).

Questionnée sur le sujet, Ford a refusé de commenter, se contentant de dire qu’elle n’avait pour l’instant aucune intention d’annoncer le nom d’un futur modèle.

Chose certaine, ça va bouger énormément chez Ford au cours des prochaines années avec l'arrivée de nombreux nouveaux VUS. Reste à voir si la décision d'éliminer les berlines du portfolio est la bonne.

Un peu comme une transaction majeure au hockey, il faudra quelques années avant de pouvoir le savoir.