Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Une version à propulsion du Stelvio en 2019

Plutôt que de porter l’écusson Q4 faisant référence au rouage intégral, les Stelvio à propulsion adopteraient le logo Q2 Par ,

Voilà une nouvelle aussi inhabituelle qu’intéressante. Alfa Romeo compte offrir une version à propulsion de son VUS naissant, le Stelvio, dès 2019. Alors que la raison première pour laquelle les gens se procurent un VUS au Canada est de pouvoir profiter de la motricité aux quatre roues, il sera possible d’aller à contre-courant avec un produit animé uniquement aux roues arrière. 

Il faut dire que la transmission intégrale Q4 qui sert le Stelvio a déjà un parti pris pour ce train. Au maximum, 50 % du couple peut être transféré à l’avant. On ne nagera donc pas entièrement en terrain inconnu. 

Ce qui peut être accrocheur pour les consommateurs qui ne souhaitent pas un VUS à quatre roues motrices, et qui ne veulent rien savoir d’un véhicule à traction, c’est que le prix de cette variante à propulsion sera d’au moins 2000 $ US inférieurs à celui de la proposition initiale animée aux quatre extrémités. 

Quant à l’expérience de conduite, ça promet d’être intéressant. Rappelons que le moteur de base du Stelvio est un 4-cylindres de 2 litres turbo qui crache une puissance de 280 chevaux et avance un couple de 306 livres-pieds. Ce bloc est tout sauf anémique. Si on allège le Stelvio de quelques dizaines de kilos, voire une centaine, les gains au chapitre de la performance et de l’agilité risquent d’être probants. 

Le modèle à propulsion sera considéré comme un produit d’entrée de gamme, mais un groupe sport pourra lui être greffé. Ce dernier va avancer des roues de 19 pouces et des accessoires qui promettent de conférer au véhicule un style plus engagé ; on parle de pédales d’alu, d’étriers de freins empruntant une couleur particulière et de palettes au volant, entre autres. Cet ensemble sera offert au prix de 1800 $ américains. 

Puisque la nouvelle est toute fraîche, nous ne savons pas pour l’instant si cette variante sera proposée au Canada. On devine que la chose sera étudiée de près par Alfa Romeo et si on croit qu’il existe un marché pour cette dernière chez nous, on y aura assurément droit.