Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Après les faux sacs à main, les faux BMW

Après les faux sacs à main, les faux BMW

Par ,

Pékin, Chine - Le 9e Salon international de l'Auto de Chine s'est ouvert ce week-end à Pékin, sur fond de grues et d'édifices en construction.
(Photo: Nadine Filion, Auto123.com)
Jusqu'au 27 novembre, quelque 560 véhicules s'exhibent au marché chinois, celui-là même qui pourrait devenir, d'ici 10 ou 15 ans, le plus important marché automobile de la planète.

Si vous étiez dans mes souliers, à arpenter le Salon de l'Auto de Chine en une seule journée, consacreriez-vous vos énergies à visiter les kiosques des constructeurs internationaux? Sûrement pas.

Au contraire, vous vous dirigeriez illico vers les stands « locaux », avides de découvrir l'offre automobile chinoise.

BMW « made in China »
Des copies. Voilà ce qu'offrent plusieurs des constructeurs locaux - ils sont près d'une centaine à oeuvrer en Chine, où ils occupent le quart du marché.

Et un peu comme pour les sacs à main Louis Vutton, leurs duplicata automobiles ne sont pas toujours des plus heureux.

Il y a ce Sceo, fabriqué par ShuangHuan Auto, et qui imite plutôt bien le design extérieur du BMW X5. Le Sceo se vend toutefois à un prix de beaucoup inférieur : 140 000 RMB (environ 20 000$ canadiens). Et avec
(Photo: Nadine Filion, Auto123.com)
raison : son habitacle, d'allure terne, plastronné de simili-cuir et de plastiques rugueux, n'a rien de très luxueux.

Il y a aussi ce Plutus, de SG Automotive Group, un intéressant clone de la camionnette Chevrolet Colorado. Mon mandarin n'est pas très au point mais si j'ai bien compris, le Plutus est propulsé par un quatre cylindres (2,2L) d'à peine... 102 chevaux.

Là encore, l'intérieur laisse à désirer, ne serait-ce que parce qu'il reluit d'Armor-All. Tiens, donc : ses cadrans, son tableau de bord et sa console centrale ressemblent étrangement à ceux du Sceo!

Prix demandé pour ce plagiat du Chevrolet Colorado? 70 000RMB - soit tout juste 10 000$ canadiens.

D'ici cinq ans?
Je ne saurais passer sous silence ce faux Jeep Wrangler qui, sous la houlette du constructeur Beijing Automobile Works (BAW), porte le nom de... Zhan Qi. Ou encore cette légendaire petite Chery QQ, si jumelle à la Chevrolet Spark que l'affaire s'est retrouvée devant les tribunaux.

Le journaliste Dave Sedgwick, d'Automotive News, dit regretter cette
(Photo: Nadine Filion, Auto123.com)
imitation des marques internationales par les constructeurs chinois. « Encore cette année, le Salon de l'Auto de Pékin ne présente pas de design qui soit propre aux fabricants domestiques. Lorsque ce sera le cas, alors là seulement, l'on pourrait dire qu'ils sont prêts à livrer une concurrence globale. Si j'avais à parier, je dirais qu'il leur faudra cinq ans pour y arriver. »

Vers le plus grand marché automobile
En attendant, les ventes automobiles continuent d'exploser en Chine. De moins de deux millions de véhicules en 1998, le marché devrait dépasser les sept millions cette année. Voilà qui devrait en faire le deuxième marché en importance de toute la planète... devant le Japon.

Même que selon Nick Reilly, président de GM Asia-Pacifique, le pays de près d'un milliard et demi d'habitants pourrait bien arracher aux États-Unis, d'ici 10 ou 15 ans, le titre du plus important marché automobile de toute la planète.

Comme quoi en Chine, même les plus folles prévisions sont dépassées...
Gallerie de l'article