Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Audi récupère davantage de chaleur perdue et réduit ses émissions de CO2

Audi récupère davantage de chaleur perdue et réduit ses émissions de CO2

Par ,

Communiqué de presse
Source: Audi

Le nouveau contrat a été signé et officialisé. Frank Dreves, membre du conseil d’Audi en charge de la production, Alfred Lehmann, maire d’Ingolstadt, Gerhard Fischer, directeur de la raffinerie Petroplus, Gerhard Meyer, de Zweckverband Müllverwertungsanlage Ingolstadt (usine de récupération des déchets), Raimund Wunder, de Volkswagen Kraftwerk GmbH, et Herbert Stockmeier, de Stadtwerke Ingolstadt (compagnie de services publics municipaux) ont apposé leur signature sur le document en présence de Markus Söder, ministre bavarois de l’Environnement et de la Santé. Ainsi, à compter de 2011, la compagnie de services publics Stadtwerke Ingolstadt augmentera la quantité de «chaleur perdue» fournie à Audi pour atteindre environ 120 000 MWh par année. La quantité fournie à la ville d’Ingolstadt sera pendant ce temps haussée à 310 000 MWh par année selon les termes du contrat. Le tout se traduira par une diminution annuelle de 67 000 tonnes métriques de CO2, dont 26 000 tonnes chez Audi seulement.

La nouvelle alliance énergétique d’Ingolstadt a été scellée et officialisée par Frank Dreves, membre du conseil d’Audi en charge de la production, Alfred Lehmann, maire d’Ingolstadt, et Markus Söder, ministre bavarois de l’Environnement et de la Santé (au centre).

Il s’agit d’une première étape importante en vue de forger une alliance pour la protection du climat de la ville d’Ingolstadt. En plus d’Audi, les consommateurs et citoyens pourront eux aussi utiliser l’énergie propre créée par Zweckverband Müllverwertungsanlage à partir de la chaleur perdue à la raffinerie Petroplus.

Frank Dreves, membre du conseil d’Audi en charge de la production, affirme que cet engagement «est un élément important de notre stratégie énergétique globale et une étape fondamentale dans le processus qui vise à assurer une production éco-responsable. Le bénéfice environnemental relié à la récupération de chaleur perdue est indéniable. C’est pourquoi notre objectif commun est d’accroître l’utilisation de cette énergie de 120 000 à 200 000 MWh par année dans le futur, ce qui nous permettra de réduire nos émissions de CO2 à l’usine Audi de 45 000 tonnes métriques.»

Précisons qu’Audi a réussi à maintenir presque constants ses besoins en énergie depuis 2003, et ce, malgré le fait que la production automobile ait augmenté d’environ 10 % et qu’elle accapare 15 % plus d’espace.

L’Usine Audi d’Ingolstadt a présentement besoin de 410 000 MWh par année. Les services publics municipaux lui fournissent 60 000 MWh à partir de l’usine de récupération des déchets Zweckverband Müllverwertungsanlage. Cent mille MWh supplémentaires sont produits par le centre de trigénération thermoélectrique d’Audi. Le reste est obtenu en brûlant du gaz naturel. «Le nouveau contrat réduira l’emphase mise sur le gaz naturel et la ciblera davantage sur la récupération de chaleur perdue et le chauffage par trigénération», explique Dreves. Six millions d’euros sont investis par Audi pour y arriver.

Alfred Lehmann, maire d’Ingolstadt, a tenu à souligner la collaboration entre la ville et Audi ainsi que la réduction importante de la consommation de gaz naturel et des émissions de CO2. «Ce contrat est un remarquable exemple d’une utilisation créative et judicieuse de nos ressources, a-t-il déclaré. Il aide également à rendre la ville d’Ingolstadt plus attrayante pour les investisseurs et promoteurs.»

Pour sa part, le directeur de la raffinerie Petroplus, Gerhard Fischer, a mentionné: «Nous faisons un très grand pas vers l’avant et une contribution précieuse en vue de protéger l’environnement de la région. Cette alliance permettra à la raffinerie Petroplus, l’une des moins énergivores en Europe, d’améliorer encore plus sa réputation.

Stadtwerke Ingolstadt, qui fournit déjà de l’énergie à partir de chaleur perdue à 412 clients, jouera un rôle clé. L’expansion du réseau de distribution coûtera à la compagnie de services publics environ 23 millions d’euros.

En 2010, un conduit long de 5,3 kilomètres sera construit entre Petroplus et le bassin d’eau chaude existant. En même temps débuteront les travaux pour être en mesure d’extraire la chaleur perdue à la raffinerie. Une inspection technique par TÜV aura lieu lors du premier trimestre de 2011, après quoi des échangeurs thermiques seront installés pour redistribuer la chaleur gaspillée à Stadtwerke Ingolstadt. Cette dernière modifiera sa propre usine thermique et sa station de pompage en plus d’installer un nouvel évaporateur. L’usine de récupération des déchets accroîtra alors sa production de chaleur d’environ 20 %.

La création de l’alliance énergétique d’Ingolstadt survient après une étude lancée en décembre 2006 par le ministère bavarois de l’environnement, qui avait identifié plusieurs avenues pour récupérer efficacement la chaleur perdue à Ingolstadt.



photo:Audi