Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

BMW pourrait fournir le moteur diesel dont Cadillac a besoin pour le marché européen

BMW pourrait fournir le moteur diesel dont Cadillac a besoin pour le marché européen

Cadillac vise 20 000 ventes européennes annuelles d'ici 2010 Par ,

Cadillac vise 20 000 ventes européennes annuelles d'ici 2010

Qu'est-ce que des compagnies de premier plan comme BMW et Cadillac ont en commun?
BMW est en pourparlers avec GM pour former un partenariat stratégique afin de fournir à Cadillac des moteurs turbodiesel à rampe commune et injection directe. (Photo: Trevor Hofmann, Canadian Auto Press)
D'abord, elles ciblent une clientèle semblable. Ensuite, elles fournissent des moteurs high-tech à multiples soupapes et à DACT, des transmissions avec mode manuel sophistiquées et, bien sûr, un stylisme branché qui séduit à coup sûr. Mais ce n'est que très récemment que les deux ont commencé à être prononcées dans une même phrase.

Cadillac a fait un bon bout de chemin en termes de compétitivité au cours des dernières années, assez pour que GM implante la marque en Europe pour rivaliser avec BMW, Mercedes-Benz, Audi, Jaguar, et d'autres grandes marques de luxe.

Or, qu'elle pense que sa rivale américaine ne représente pas une vraie menace en Europe ou que son potentiel de succès est trop grand pour le laisser passer,
Pour connaître du succès en Europe, Cadillac doit miser sur un moteur turbodiesel. (Photo: Trevor Hofmann, Canadian Auto Press)
BMW a engagé des pourparlers avec GM pour former un partenariat stratégique afin de fournir à Cadillac des moteurs turbodiesel à rampe commune et injection directe. C'est ce que révèle un article du Financial Times du 24 novembre dernier.

Si les discussions entre Cadillac et le constructeur allemand n'aboutissent à rien de concret, l'alternative serait peut-être de recourir aux moteurs conçus par la société commune GM-Fiat, déjà utilisés par les voitures Saab européennes. L'article mentionnait aussi la possibilité d'un V6 diesel Isuzu, que l'on retrouve présentement dans la Vectra Opel/Vauxhall (Europe continentale et Angleterre). Ce moteur nécessiterait toutefois des modifications pour s'adapter aux diverses applications de Cadillac.

Peu importe l'option retenue, la prestigieuse compagnie américaine doit miser sur un solide diesel en plus de ses autres moteurs à essence à la fine pointe de la technologie destinés au marché européen.
Rappelons que BMW a déjà fourni à GM d'Europe des moteurs diesels à six cylindres pour la Opel Omega. (Photo: Rob Rothwell, Canadian Auto Press)
En effet, près de la moitié des véhicules vendus de l'autre côté de l'Atlantique sont des diesels.

Si General Motors et BMW n'ont pas voulu commenter, rappelons que BMW a déjà fourni à GM d'Europe des moteurs diesel à six cylindres pour la Opel Omega. BMW est également responsable des moteurs diesels et à essence de son ancienne division Land Rover (et Rover), ce qui signifie qu'une coopération avec des fabricants compétitifs n'est jamais hors de question.

Selon le Financial Times, le vice-président du conseil de GM, Bob Lutz, a mentionné qu'une décision pourrait être finalisée d'ici le Salon de l'auto de Genève, en mars.
Cadillac a récemment doublé ses prévisions de ventes européennes annuelles à 20 000 d'ici 2010. (Photo: Shawn Pisio, Canadian Auto Press)
Voyant l'optimisme de BMW au sujet d'un partenariat pour lui fournir des moteurs diesels, Cadillac a récemment doublé ses prévisions de ventes européennes annuelles à 20 000 d'ici 2010. La compagnie se retrouverait ainsi, dans cinq ans, au même point où se trouve actuellement Lexus, implantée en Europe depuis 13 ans. D'ailleurs, il est raisonnable de croire que Cadillac fera mieux que sa rivale japonaise sur le vieux continent, car les Européens accordent plus d'importance à la personnalité et à la conduite excitante qu'au raffinement et au luxe (voir Actualités, 28 novembre : Rapport de l'Industrie : Lexus ne se décourage pas malgré des ventes timides en Europe).