Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Bonjour bébé! Deuxième partie

Bonjour bébé! Deuxième partie

Par ,

J’ai récemment prodigué quelques conseils automobiles aux nouvelles mamans. Voici donc la deuxième partie!

À l’âge d’un an, votre petit peut s’asseoir dans un siège installé vers l’avant. Il prend moins de place comme ça, mais on ne veut pas que notre trésor passe son temps à donner des coups de pieds dans le dos du passager avant non plus! Le siège orienté vers l’avant est beaucoup moins encombrant, mais toujours aussi malcommode et votre petite merveille devra l’utiliser jusqu’à l’âge de huit ans. Oui, huit ans. Ce n’est pas le temps de s’acheter une MINI.

Considérez les poignées de portières. Imaginez-vous avec des mitaines, le sac de couches autour du cou, le bébé dans un bras et les clés entre les dents. Pas si conviviales maintenant, les belles poignées, hein?

Une fois que vous aurez réduit votre liste de candidats à deux ou trois modèles, commencez à penser à l’équipement. Si vous n’optez pas pour le lecteur DVD et que vous auriez pu vous permettre, vous le regretterez. Vaut mieux serrer les dents et ouvrir le portefeuille maintenant. Méfiez-vous du iPad pour divertir les enfants. J’ai découvert, par expérience, que cette solution, apparemment parfaite, leur donne la nausée.

Dodge Durango Citadelle 2012 intérieur
Dodge Durango Citadelle 2012 (Photo: Sébastien D'Amour/Auto123.com)

Il vous faut non seulement un coffre démesuré, mais une ouverture assez grande pour y passer une poussette. N’y allez pas au pif : mesurez-la. Si vous arrivez à la maison au volant d’une rutilante nouvelle voiture pour découvrir que la Bugaboo tant convoitée n’entre pas dans le coffre… Ne vous leurrez pas. Vous êtes enceinte. Vous allez pleurer pendant des jours.

Vous devrez également trimballer un gros sac de couches, peut-être un parc pour enfant et, à un moment donné, Thomas le petit train, tous ses amis imaginables, 10 mètres de voie ferrée, etc. Bref, à partir d’aujourd’hui, vous allez toujours traîner une tonne de choses avec vous.

Privilégiez évidemment un modèle économique et très sécuritaire, cela va de soi. Si vous avez toujours l’oreille collée au téléphone (soyez honnêtes, mesdames), optez pour l’interface Bluetooth. Méfiez-vous des vitres arrière plongeantes qui peuvent diriger les rayons du soleil directement dans les beaux grands yeux bleus de votre poupon. Investissez dans une paire de pares-soleil arrière.

Idéalement, faites vérifier l’installation du siège d’enfant avant le jour J. Les services de police et d’incendie du quartier organisent régulièrement des cliniques. Vous pouvez également appeler votre municipalité pour savoir où vous présenter.

Quand vous aurez enfin arrêté votre choix et que vous rentrerez de l’hôpital avec la prunelle de vos yeux, essayez de ne pas succomber à une crise de nerfs : si vous étiez une bonne conductrice avant, vous l’êtes encore maintenant. Sinon, assumez-vous et allez chercher de l’aide. Suivez un cours de conduite dispensé par une école réputée. La sécurité de vos enfants en dépend.

C’est l’hiver? Achetez le meilleur jeu de pneus d’hiver que vous pouvez vous permettre. J’ai bien dit pneus d’hiver, et non quatre saisons. Vous ne croirez pas la différence qu’ils font sur la glace et dans la neige. Rien n’inspire la confiance comme de bons pneus d’hiver.

Utilisez votre gros bon sens. Ralentissez. Ne suivez pas les autres de trop près. Bouclez votre ceinture. Ne fumez pas. N’appliquez pas votre mascara. Ne consommez pas d’alcool avant de prendre le volant. Essayez de ne pas trop faire de vitesse. Surveillez constamment les rétroviseurs et soyez consciente de tout ce qui se passe autour de vous. Faites tout ce que vous auriez dû faire quand il n’y avait que vous et… euh, comment il s’appelle déjà?

Enfin, voici un petit truc que j’ai lu dans un livre il y a des années et que je n’ai jamais oublié : Lorsque vous tournez à gauche, engagez-vous dans l’intersection, puis redressez le volant. Si quelqu’un vous emboutit et que les roues ne sont pas droites, vous serez projetée dans l’autre voie, face aux voitures qui s’en viennent. Le côté du passager, où vous installerez sans doute bébé (afin de pouvoir le surveiller dans le rétroviseur quand vous conduisez), sera le plus vulnérable.

Cependant, rentrer de l’hôpital ne rime pas forcément avec gros stress. Magasinez et conduisez intelligemment et profitez de chaque instant. Le p’tit vous achalera bien assez vite pour les clés!

Jeune passager porte la ceinture de sécurité