Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Brilliance se bute à un obstacle européen

Brilliance se bute à un obstacle européen

Par ,

Brilliance China Automotive Holdings Ltd., le neuvième plus grand constructeur automobile de la Chine avec une part de marché de 2,6 %, a décidé de se retirer du féroce marché européen. Il faut dire qu’il est l’un de très peu de constructeurs chinois à réussir à vendre des voitures sur le Vieux Continent. Pour l’instant, Brilliance n’envisage pas une deuxième tentative.



Voici un bref historique de l’affaire. En 2006, Brilliance a signé une entente avec Hans-Ulrich Sachs, l’ancien patron de l’ancienne entreprise d’importation HSO Motors Europe. Entre 2007 et 2009, Brilliance n’a réussi à livrer que 502 produits selon JATO Dynamics, une agence britannique d’étude de marché.

Les modèles offerts étaient les BS4 et BS6. Les deux berlines avaient leurs avantages, c’est vrai, mais des vidéos des essais de choc des deux voitures ont fait le tour du monde grâce surtout à YouTube. Comme vous pouvez le constater, leur performance n’est pas exactement exemplaire. La BS6, en particulier, se tire mal d’affaire.

Il y a une autre raison pour l’échec de Brilliance sur le marché européen : le constructeur refusait de baisser ses prix, ne voulant perdre ne serait-ce qu’un sou sur aucun exemplaire vendu. Afin de percer le marché, selon Sachs, on doit être prêt à essuyer quelques pertes avant, avec un peu de chance, d’engranger les profits. Brilliance a rétorqué que Sachs pouvait encaisser le choc lui-même.

On connaît le dénouement de l’histoire. Une question se pose : est-ce que Brilliance décidera de repousser son invasion de l’Amérique du Nord? Nous ne sommes pas reconnus pour être beaucoup plus indulgents que les Européens… l’avenir le dira.