Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Camionnette intermédiaire RAM: FCA fait face à des obstacles de taille

Depuis quelques années, les rumeurs concernant l’ajout d’une camionnette de taille intermédiaire au sein de la famille RAM ont été parfois fortes, parfois faibles, parfois démenties et parfois confirmées. Parfois… on en perd notre latin.

Toutefois, avec l’arrivée du Gladiator dans le portfolio de Jeep, les qu’en-dira-t-on à propos du bébé RAM ont repris de plus belle. Après tout, y a-t-il quelque chose de plus facile pour FCA (Fiat Chrysler Automobiles) que de donner naissance à un autre produit profitant de la plateforme de la nouvelle recrue chez Jeep ?

Et bien ce ne serait pas aussi simple que cela. Si ce l’est en fait sur papier, c’est financièrement que l’exercice ne fait présentement pas de sens.

Mike Manley, le chef de la direction du groupe FCA, a mentionné que l’équipe RAM travaillait ardemment pour régler des questions de logistiques concernant la viabilité d’une camionnette de plus petite taille au sein de la famille.

« Je souhaite que ce problème se règle, bien franchement, car il y a clairement un trou au sein de notre gamme. Ce dernier ne peut pas être rempli par le Gladiator dont la mission est tout autre. L’équipe est en mode une solution. »

- Mike Manley, FCA

RAM 1500 2019
Photo : RAM
RAM 1500 2019

Le problème, c’est qu’un RAM qui serait construit sur la même plateforme que le Gladiator, et au même endroit, de surcroît, devrait être vendu trop cher pour être rentable. La compagnie doit trouver un moyen de produire la camionnette à moindre coût. C’est aussi « simple » que cela.

Pour vous donner une idée du défi qui attend les penseurs chez RAM, voici quelques chiffres. Aux États-Unis, là où tout se joue, le Gladiator est vendu 8000 $ de plus que le Toyota Tacoma, le roi du segment. De plus, il est livré en configuration unique de cabine et de caisse. Même en comparant les prix entre des versions à cabine double du Tacoma et d’un autre concurrent, le Chevrolet Colorado, la différence est de 6000 $.

Les écarts sont similaires au Canada, mais ça peut varier selon les modèles comparés. Ce qui est clair, c’est que le prix de base du Gladiator est beaucoup plus cher. Si cette stratégie peut fonctionner chez Jeep, elle serait un échec chez RAM.

C’est donc un défi de taille qui attend RAM. On peut retravailler la plateforme pour la rendre moins coûteuse et moins sophistiquée. La compagnie explorerait aussi d’autres avenues pour la fabrication du modèle. Si on peut trouver un endroit (lire le Mexique) où il serait possible de réduire les coûts de production, on aura peut-être une solution, ou du moins une partie de cette dernière.

Les rumeurs parlaient d’une arrivée en 2022 du bébé RAM. Avant de s’avancer là-dessus, il faudra attendre de voir si FCA trouvera une solution à son problème.