Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Carlos Ghosn voulait destituer le PDG de Nissan avant son arrestation pour inconduite financière

Selon le Wall Street Journal, l'ancien président de Nissan, Carlos Ghosn, envisageait de transformer la gestion du constructeur japonais en prévoyant notamment le retrait du directeur général de Nissan, Hiroto Saikawa, de son poste dans la période précédant son arrestation par des autorités japonaises pour méconduite financière. Cette information provient de deux sources anonymes près du dossier.

Ghosn a lui-même été démis de ses fonctions de président de Nissan trois jours après son arrestation au Japon. On lui soupçonne d'avoir sous-déclaré son indemnisation pendant huit ans et d'avoir utilisé des fonds de l'entreprise à des fins personnelles.

L’exécutif n’a donc jamais présenté son plan de remaniement au conseil d’administration de Nissan. L’approbation du conseil aurait été nécessaire pour destituer Saikawa de son poste de PDG.

Carlos Ghosn a été arrêté le 19 novembre à Tokyo alors qu'il s'apprêtait à passer d'un avion à un autre. Il est en détention depuis.

Les sources anonymes ont déclaré que M. Ghosn souhaitait remanier l’équipe de direction de Nissan en raison des résultats financiers médiocres obtenus sous Saikawa. Le bénéfice d’exploitation de Nissan a chuté de 17 % au premier semestre de l’année fiscale en cours, qui s’est terminé le 30 septembre 2018. M. Ghosn était également mécontent de la façon dont la société avait géré le scandale de l’inspection finale au Japon. Nissan a été obligé de rappeler plus d'un million de véhicules dans ce pays. Le dernier rappel concernant des erreurs d’inspection a été annoncé vendredi dernier et a touché 150 000 véhicules supplémentaires.

Retour à la page d'accueil