Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Chrysler ecoVoyager 2008 : concept (vidéo)

Chrysler ecoVoyager 2008 : concept (vidéo)

L'oeuf de Christophe Colomb ! Par ,

Chelsea, Michigan - Pour certains, le prototype ecoVoyager de Chrysler ressemble à un jet privé. D'autres y verront plutôt un oeuf sur quatre roues. Les plus cyniques le compareront à une Previa des années 90.

Le prototype ecoVoyager de Chrysler représente la berline « propre » du futur.

Dévoilé au Salon de Detroit en janvier 2008, ce concept, qui préfigure une berline futuriste (l'ecoVoyager est 1,4 centimètre plus court qu'une berline Sebring), se distingue par son modernisme et sa simplicité. Nous l'avons constaté lors de la présentation des nouveautés Dodge, Chrysler et Jeep 2009 à laquelle nous avons assisté récemment au centre de recherche du constructeur, à Chelsea, au Michigan.

Extérieur du Chrysler ecoVoyager Concept
L'originalité de ce prototype s'exprime par des détails originaux. À commencer par le pavillon en verre panoramique, traversé par une « épine dorsale », cette crête centrale qui rappelle la Bugatti T57 SC Atlantic de la fin des années 30.

Un porte-à-faux ultra court met en valeur la courbure prononcée de l'avant de la carrosserie. S'il procure au conducteur une excellente vision, cet aménagement contribue également à maximiser l'espace utile à l'intérieur.

Derrière, par contre, la carrosserie s'allonge au-dessus d'un porte-à-faux à peine plus long et donne une forme trapue qui suggère la poupe inversée d'un bateau.

Les flancs sont rehaussés par deux pontons qui donnent du volume à la carrosserie, alors qu'une arête vive capte la lumière se reflétant dans la partie inférieure de la portière. Ces formes, purement esthétiques, confèrent du caractère au design épuré de ce prototype.

Hybride électricité-hydrogène
Comme son nom le suggère, l'ecoVoyager est un véhicule « vert ». Ainsi, chacune de ses roues est commandée par un moteur électrique alimenté par une batterie au lithium-ion. La charge permettrait à un automobiliste d'effectuer un trajet type aller-retour l'emmenant à son boulot, soit d'une soixantaine de kilomètres, en moyenne.

Mais encore, ces déplacements s'effectueraient prestement, puisque le groupe motopropulseur de 268 chevaux de cette traction autorise des accélérations de 0 à 100 km/h en moins de neuf secondes.

Le design tout en rondeurs mise sur des porte-à-faux très courts et une surface vitrée généreuse.