Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Combien pour une vie?

Par ,

Il fait beau en cette journée d’octobre au circuit de Sanair. Ils ont 17 ans. Deux neveux et une nièce. Ils conduisent depuis quelques mois et nous leur avions offert pour Noël un cours de conduite avancée d’une journée. Un bref cours théorique, puis des exercices pratiques : position de conduite, slalom, changement de voie, freinage, réglage des rétroviseurs pour éliminer l’angle mort, etc. En somme, ce qu’on n’apprend généralement pas dans les cours traditionnels.

Une journée bien remplie. Les joues rougies par l’air frais d’automne. Satisfaits d’avoir appris quelque chose. Et pour l’instructeur, satisfait de leur avoir fait découvrir quelques trucs, dans l’espoir qu’ils sauront s’en servir dans la vie de tous les jours.

Et de l’autre côté de la clôture, sur le circuit routier de Sanair, la SQ. Oui, la Sûreté du Québec, non pas en patrouille, mais en apprentissage. L’apprentissage de la conduite automobile. Savez-vous pourquoi ce sont rarement les policiers qui se plantent lors d’une poursuite? PARCE QU’ON LEUR APPREND À CONDUIRE! Maîtriser une voiture à grande vitesse, freiner, se sortir d’un dérapage, piquer une marche arrière à 80 km/h sans se casser la gueule. Ils apprennent. À nos frais, of course.

« Et nous alors, Monsieur l’Agent? Pourquoi nous, simples citoyens, n’aurions pas droit à des cours de conduite avancée. Un ou deux jours pour apprendre à ressaisir correctement la voiture qui vient de placer deux roues sur la gravelle. Pour ne pas finir en tête-à-queue. Ou en capotage. Ou pire, face-à-face avec le pauvre diable qui roule dans l’autre voie.

« Ça coûterait trop cher, Monsieur Raymond ». « Ah, je vois. Et moi qui pensait que la vie n’avait pas de prix! »