Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Comment ça marche: les systèmes antidérapage améliorent la stabilité des VUS

Comment ça marche: les systèmes antidérapage améliorent la stabilité des VUS

L'innovation la plus importante en matière de sécurité depuis les ceintures Par ,

L'innovation la plus importante en matière de sécurité depuis les ceintures

Les systèmes antidérapage sont possiblement plus importants en termes de sécurité que les ceintures. (Photo: Trevor Hofmann, Canadian Auto Press)
Bon, j'imagine qu'il y des gens qui sont en désaccord avec le sous-titre que j'ai choisi pour cet article, surtout parmi les partisans des coussins gonflables. Mais si l'on admet que l'accident le moins grave est celui qui ne se produit pas, les systèmes de contrôle de la stabilité (antidérapage) sont possiblement plus importants en termes de sécurité que les ceintures.

L'antidérapage est une technologie déjà très répandue parmi les véhicules haut de gamme et elle le devient de plus en plus chez ceux d'entrée de gamme, en particulier les utilitaires sport (qui doivent regagner la confiance du public après les nombreux rapports de capotage). C'est le cas des nouveaux Hyundai Tucson et Kia Sportage, qui l'offrent de série malgré leur prix
Ford et le Groupe Chrysler ont annoncé que tous leurs prochains VUS allaient être munis d'un système antidérapage. (Photo: DaimlerChrysler Canada)
avoisinant les 20 000 $. Ford et le Groupe Chrysler ont annoncé que tous leurs prochains VUS allaient être munis d'un tel système; l'Explorer le fait déjà, tandis que le Durango emboîtera le pas pour 2007. Ce ne sont là que quelques exemples. Attendez-vous aussi à ce que les systèmes antidérapage soient beaucoup plus présents sur les voitures.

Mais comment ça marche? Telle est la question. Voici la réponse: un système antidérapage utilise les freins à antiblocage pour pousser ou tirer un véhicule en perte de contrôle dans la direction souhaitée par son conducteur. Bien qu'il soit possible de l'engager sur chaussée sèche, ce système est surtout efficace dans des conditions glissantes, comme sur la neige, la glace, l'eau ou le gravier. Concrètement, si un véhicule fait du
Par cette image, Ford trace la comparaison entre un véhicule dont le système antidérapage AdvanceTrac est désactivé et un autre dont le système est activé. (Photo: Ford du Canada)
survirage (tête-à-queue), l'antidérapage applique une force appropriée au frein avant opposé (et à d'autres points, si nécessaire) afin de réaligner l'arrière du véhicule. À l'inverse, si un véhicule fait du sous-virage (chasse-neige), le système applique les freins aux roues intérieures pour ramener le véhicules dans sa trajectoire.

Certes, tous les systèmes de contrôle de la stabilité ne sont pas identiques, mais leurs composantes sont assez semblables. De même, certains sont programmés pour intervenir plus fréquemment, alors que d'autres provoquent des arrêts plus rapides. En général, les différences dépendent de l'intention spécifiée par le
Ce schéma montre ce qui arrive sans l'aide d'un système antidérapage (voir l'album photo pour l'image agrandie). (Photo: Ford du Canada)
constructeur du véhicule ainsi que de l'efficacité des freins à antiblocage, du poids du véhicule, de son gabarit, de l'agilité de la suspension et ainsi de suite.

En outre, les systèmes antidérapage adoptent des noms différents entre les divers manufacturiers. GM a nommé le sien «StabiliTrack», tandis que Ford l'appelle «AdvanceTrac». Les autres appellations sont notamment «Programme de stabilisation électronique» (DaimlerChrysler), «Contrôle dynamique du véhicule» (Subaru), «Contrôle dynamique de la stabilité» (Volvo), «Assistance à la stabilité du véhicule» (Honda) et «Contrôle de stabilité du véhicule» (Toyota).