Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Comment embrayer en mode manuel

Comment embrayer en mode manuel

Par ,

« Ouache, c’est une automatique? »

Mon frère jetait un coup d’œil furtif à ma voiture d’essai de la semaine, une Scion FR-S, lorsqu’il a vu les deux pédales et le levier de vitesse automatique. Son enthousiasme a rapidement fait place à une moue dubitative, comme si l’intérieur était tapissé d’une moquette rose.

« En fait, c’est une automatique qui peut se montrer très très amusante », lui ai-je lancé. « Et tu peux même obtenir un levier de commande à 6 rapports. »

« Bof ».

Dans la plupart des pays, la boîte automatique est réservée aux personnes handicapées ou âgées. Au Canada, presque toutes les voitures en sont équipées. Pas étonnant que les passionnés comme moi prennent plaisir à détester les automatiques.

BMW Z4 2012
Photo: Sébastien D'Amour

Toutefois, l’automatisme n’enlève rien au côté sportif de la Scion FR-S. Elle n’est pas diminuée ou moins crédible pour autant. Elle est toujours agréable à conduire.

Non, je n’ai pas l’intention de changer de sexe et je préfère toujours me charger moi-même du changement de vitesse. Mais, quelques essais récents de voitures automatiques, comme celle-ci, ont réussi à assouvir ma passion de conduire sans que la fameuse troisième pédale ne soit présente.

La boîte de vitesses de la FR-S est essentiellement celle d’une 6-rapports ordinaire. Le levier et les palettes permettent de changer les vitesses manuellement. Toutefois, contrairement à bien d’autres boîtes semi-automatiques, celle-ci se montre efficace.

Le régime moteur est parfaitement synchronisé lors des changements de rapport. La réponse aux commandes du conducteur est pratiquement instantanée. Idem pour les changements de rapport suivis d’effets sonores branchés. Elle dispose même d’un témoin à DEL qui s’illumine si le régime moteur dépasse 7 000 tours. La FR-S automatique est presque aussi sensible, vive, amusante et instantanée que peut l’être une automatique.

Les autres voitures automatiques capables de procurer une expérience satisfaisante en mode manuel qui me viennent à l’esprit sont la Subaru Legacy 3.6R, la BMW Série 3, l’Infiniti G et la Chevrolet Camaro ZL1.

Cependant, les modes manuels ne sont pas tous équivalents. Bon nombre d’entre eux associés à une boîte automatique/DSG/à double embrayage/SST/ou autre ne valent pas la peine d’être essayés.

Prenons le cas de la Volvo S60 par exemple : elle est dotée d’une automatique à 6 rapports, mais si vous essayez de changer de vitesse manuellement, vous devrez patienter au moins une bonne seconde avant qu’un changement paresseux et non synchronisé ne s’effectue. Une concession possible au raffinement ; l’ordinateur refuse de rétrograder sur demande lorsque cela entraîne un régime moteur trop élevé.

Le bruit indirect du mode de changement de vitesse manuel annonce normalement un contrôle instantané sans qu’on attende qu’un ordinateur valide notre demande. Parmi les autres modes manuels qui ne valent pas la peine d’être essayés, notons ceux de la Dodge Charger, la Mazda3 et la Lexus IS 350 AWD.

Voulez-vous vivre la meilleure expérience en mode manuel au monde? Essayez la BMW M3. Avec la boîte à double embrayage programmée pour effectuer des changements de rapport précis, un clic sur la palette à pleine vitesse vous propulse d’un bond vers l’avant, puis s’ensuit le bruit familier de la transmission qui s’active et apparaît ensuite une trace de caoutchouc d’environ 3 mètres sur la route. La Porsche 911 Carrera S fait partie de la même lignée.

Si vous n’êtes pas riche, n’importe laquelle Volkswagen munie d’une boîte DSG vous procurera presque autant de plaisir si vous ne pouvez opter pour une manuelle, peu importe la raison.

Mais pour revenir à la Scion, j’opterais personnellement pour une de couleur noire à boîte manuelle. Toutefois, je sais maintenant que j’éprouverais tout de même du plaisir si la FR-S que j’avais commandée était automatique.