Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Comment s'éclater en sécurité et à peu de frais

Comment s'éclater en sécurité et à peu de frais

Par ,

Cliquez ICI pour visionner la vidéo de course

Cliquez ICI pour visionner la vidéo de slalom

Première partie

Quand le printemps arrive, on a le goût de s'éclater sur les routes avec
(Photo: Philippe Champoux, Auto123.com)
notre nouveau bolide : appuyer sur le champignon, se prendre pour un Villeneuve, ou montrer aux copains et copines qui est le meilleur ou qui a la voiture la plus rapide. Sur les routes comme en ville, on risque gros : des contraventions, des points de démérite, des voitures cabossées, sans compter des pertes de vie, comme c'est arrivé récemment.

Personne n'est à l'abri des accidents, mais si vous avez le goût de vous éclater, il existe des endroits pour vous contenter en toute sécurité et à peu de frais.

Une journée portes ouvertes

Plusieurs clubs régionaux de sport automobile et certaines pistes de course permettent de réaliser vos rêves dans un environnement contrôlé et sécurisant, et ce, de façon abordable. Je le sais pour le vivre depuis plusieurs années.

Lors de la journée portes ouvertes du Club Auto-sport Des Laurentides (CADL), au complexe de sport motorisé de Sanair, j'ai repris contact avec trois disciplines qui testent les habiletés d'un conducteur et les capacités de sa voiture : l'autoslalom, le lapping et le solo sprint.

Un circuit serré

(Photo: Philippe Champoux, Auto123.com)
L'autoslalom, anciennement appelé solo 2, se déroule sur de grands terrains asphaltés ou des circuits routiers; le parcours y est délimité par des cônes. Les épreuves de talents et de techniques, où les vitesses atteintes sont peu élevées, demandent une maîtrise élevée du volant et exigent une grande finesse et une très bonne coordination pour y inscrire des chronos respectables. Cette école est l'une des meilleures pour apprendre à conduire un véhicule sur une piste de course et à bien sentir sa voiture.

Les cours de conduite ou le coaching?

En plus de profiter des écoles de conduite qu'offrent le CADL ou les autres clubs, vous pouvez aussi compter sur la camaraderie et le soutien des autres compétiteurs pour apprendre. Il y a toujours des pilotes instructeurs qui se portent volontaires pour aider les nouveaux venus à s'acclimater et à profiter de cette discipline. Comme l'explique Philippe Jodoin, pilote de rallye, « l'autoslalom développe les habiletés d'un pilote à bien sentir sa voiture, à bien la situer en virage pour la propulser plus rapidement en sortie de virage ou bien la préparer à en enfiler deux. »

Le déroulement

Lors d'un autoslalom, on parcourt le tracé à pied pour le découvrir, pendant que les experts prennent le temps de le commenter. N'hésitez
(Photo: Philippe Champoux, Auto123.com)
pas à leur demander conseil! Ils vous livreront leurs secrets avec plaisir. Une fois le circuit bien étudié, deux ou trois essais vous démontreront vos talents - disons plutôt vos limites - pour apprendre à les dépasser. Vous devez vous évaluer vous-même avant de vous jauger aux autres. Attention : chaque cône renversé coûte deux secondes.

Plusieurs clubs régionaux offrent cette discipline, entre autres le club CADL, dans la région de Montréal, dont c'est la grande spécialité, et le Club autosport Delta, à Québec.