Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Construction d'une nouvelle usine d'assemblage pour le Toyota RAV4 en Ontario

Construction d'une nouvelle usine d'assemblage pour le Toyota RAV4 en Ontario

La nouvelle usine d'assemblage ouvrira en 2008 Par ,

La nouvelle usine d'assemblage ouvrira en 2008

Toyota Canada a mis fin à des semaines de rumeurs, le 30 juin dernier, en tenant une conférence de presse sur le site de sa future usine, à
L'usine de Woodstock, en Ontario, qui dépendra de Toyota Motor Manufacturing Canada (TMMC), produira le RAV4. (Photo: Toyota Canada)
Woodstock, en Ontario. La compagnie a officiellement annoncé un investissement de 800 millions $CA pour la construction de cette installation, qui emploiera quelque 1300 travailleurs quand elle sera en opération, sans compter les milliers d'ouvriers embauchés pour construire l'usine au préalable.

Cette dernière est déjà projetée comme l'unique site de production au monde de l'utilitaire sport RAV4, qui devrait y être reproduit en 100 000 exemplaires par année. Évidemment, avec la flambée des prix de l'essence et la demande sans cesse croissante pour des véhicules plus petits et économiques en Amérique du Nord, le RAV4 enregistrera assurément des ventes supérieures à ce nombre avant que l'usine entre en activité. Ce ne sera qu'à ce moment que Toyota décidera de transférer toute la production ou d'en garder une partie au Japon.

Joe Cordiano, ministre ontarien du Développement économique et du Commerce, ainsi que Ray Tanguay, président de Toyota Motor Manufacturing Canada (TMMC), se tiennent devant le futur site de production du RAV4. (Photo: Toyota Canada)
Toyota connaît bien l'Ontario, plus particulièrement Cambridge, siège depuis fort longtemps de Toyota Motor Manufacturing Canada Inc. (TMMC). L'usine TMMC produit des modèles aussi excellents que la Corolla et la Matrix, mais elle a aussi le mérite d'être le seul endroit hors du Japon à assembler le Lexus RX 330. Afin de concentrer les opérations, TMMC gèrera l'usine de Woodstock.

L'usine de Woodstock sera la première usine d'assemblage de véhicules à être construite de A à Z au Canada depuis 20 ans. Toyota Canada, avec l'aide des gouvernements ontarien et canadien, a vraiment réalisé un exploit, parce que plusieurs États américains étaient dans la course pour s'approprier ce trésor bénéfique. L'Ontario a accepté de consentir 70 millions $ et le fédéral, 55 millions $; cet argent servira à former les employés. Par chance, la province défraye déjà les soins de santé, ce qui fait que Toyota n'aura pas à se soucier de cette question au cours des négociations avec Buzz Hargrove et les TCA.

Parmi les autres facteurs qui ont fait pencher la balance du côté de Woodstock, il y a les taxes ridiculement basses que charge l'Ontario aux
Ray Tanguay, président de Toyota Motor Manufacturing Canada (TMMC), a répondu aux questions des médias locaux. (Photo: Toyota Canada)
entreprises (merci Mike Harris) et sa situation géographique avantageuse, près d'importantes voies routières et ferrées et à proximité du complexe de Cambridge. Les spécialistes de l'industrie canadienne aiment aussi souligner que la masse ouvrière de l'Ontario est légèrement plus éduquée. En effet, alors que de nombreux travailleurs dans les États américains qui étaient en lice ne savent même pas lire, l'Ontario dépense des millions de dollars pour former des travailleurs spécifiquement pour des emplois dans l'industrie automobile high-tech. Qui plus est, l'usine voisine de Cambridge pourra contribuer à accroître l'expertise des futurs ouvriers pour placer Woodstock sur la voie de la performance.