Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Dakar: David Bensadoun fin prêt pour le départ (+photos)

Dakar: David Bensadoun fin prêt pour le départ (+photos)

Par ,

Le Québécois David Bensadoun, accessoirement directeur d’ALDO Group, s’est confié à Auto123.com avant sa troisième participation au rallye Dakar qu’il disputera au volant d’un Desert Warrior 4X4 sur les routes d’Argentine et du Chili, avec également un projet humanitaire.

Lors de l’édition 2012, pour sa première participation à l’épreuve, Bensadoun était rentré dans l’histoire en devenant le premier Canadien à terminer le Dakar dans la catégorie autos, se classant à une bonne 40e position au classement général sur son Desert Warrior 1 aux côtés de son navigateur, le Montréalais Patrick Beaulé.

Dakar Patrick Beaulé David Bensadoun ALDO Racing
Patrick Beaulé et David Bensadoun. (Photo: ALDO Racing)

En 2013, Bensadoun est replongé dans l’aventure du Dakar, au volant d’une nouvelle version du Desert Warrior préparée par Rally Raid UK, avec moins de réussite.

« Nous n’étions tout simplement pas suffisamment prêts », explique Bensadoun.

« Le développement du Desert Warrior 2 a été contrarié, nous n’avions fait qu’une séance d’essais dans la boue aux Pays-Bas. Mais nous avions déjà engagé les frais d’inscription alors nous avons tout de même décidé de prendre le départ. Nous sommes partis dans l’optique d’une séance de développement grandeur nature avec cette fois Paul Round, le directeur de Rally Raid UK, dans le rôle de navigateur car Patrick souhaitait justement refaire le Dakar en moto cette année-là. Malheureusement, le moteur de la voiture a lâché au bout du troisième jour de course au Pérou, seulement… »

Pour l’édition 2014, qui s’élancera le 5 janvier de Rosario (Argentine) pour se terminer deux semaines plus tard dans la cité chilienne de Valparaiso, au bord de l’océan Pacifique, David Bensadoun s’alignera avec un Desert Warrior 3 cette fois très affûté, toujours préparé par Rally Raid UK, et retrouvera son complice Patrick Beaulé par la même occasion.

« Cette fois, nous sommes vraiment bien préparés, poursuit le pilote canadien. Nous avons passé huit jours à tester la voiture au Maroc, nous avons également eu deux jours de roulage en Grande-Bretagne près des ateliers Rally Raid UK, et nous avons disputé la Baja espagnole en juillet », de confier l’homme d’affaires à Auto123.com.

Baja 2013 ALDO Racing
Baja 2013. (Photo: ALDO Racing)

Une épreuve cependant écourtée pour l’équipage Bensadoun-Beaulé, contraint de renoncer à mi-course après un bris de suspension.

« Au final, nous sommes contents d’avoir rencontré ces problèmes en Espagne, et pas sur le Dakar, explique David Bensadoun. Cela nous a permis de revoir les éléments de suspension, la direction, le système hydraulique, et nous avons intégré un nouveau système de filtre à air, qui provient d’un modèle d’hélicoptère britannique ayant servi en Afghanistan et en Irak ! »

« La voiture a été entièrement démontée et remontée, conclut-il. Elle dispose d’un nouveau moteur BMW, nous avons repris les mêmes différentiels que sur les MINI. De notre côté aussi, Patrick et moi-même nous sommes beaucoup préparés pour ce troisième Dakar. Nous sommes bons dans les sections cassantes type enduro, nous sommes bons dans les passages de dunes, mais il nous manque encore un peu en vitesse pure. C’est pourquoi nous avons suivi un entraînement au Canada avec des cours de conduite typés « WRC ». C’était très enrichissant. Nous avions terminé 40e en 2012, désormais nous visons le top 30, voire plus, alors suivez-nous de près ! »

Dakar David Bensadoun ALDO Racing
Photo: ALDO Racing

En parallèle de leur engagement sportif au volant de leur Desert Warrior 3 (ils sont les seuls à s’aligner avec cette version de ce modèle sur le Dakar 2014), David Bensadoun et Patrick Beaulé véhiculeront un projet humanitaire, en communiquant auprès des populations sud-américaines sur la maladie du SIDA.

Les deux hommes distribueront en effet de la documentation sur ce fléau, et comment le combattre, aux spectateurs présents en masse au départ, à l’arrivée, mais également sur les spéciales du rallye Dakar, un véritable événement accueilli avec ferveur en Amérique du Sud.