Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Rallye: Abandon de David Bensadoun dans le Dakar

Rallye: Abandon de David Bensadoun dans le Dakar

Par ,

Les Québécois David Bensadoun et son navigateur Patrick Beaulé ont été contraints à l’abandon lors de la quatrième journée du rallye Dakar au volant de leur Range Rover Desert Warrior 3.

Alors que Bensadoun avait conclu son premier Dakar à la 40e place en 2012 (il fut le premier Canadien à rallier l’arrivée de l’épreuve en catégorie auto), le dirigeant de ALDO Group avait dû renoncer dès le deuxième jour en 2013, cette fois associé à Paul Round.

À nouveau épaulé par Patrick Beaulé, Patrick Bensadoun affichait de hautes ambitions sur le Dakar 2014, qu’il avait préparé depuis quasiment une année.

Dakar David Bensadoun ALDO Racing
Photo: ALDO Racing

Mais le Dakar 2014 s’est montré d’emblée très difficile pour le duo québécois, qui ont connu quatre journées aussi difficiles les unes que les autres.

Dimanche, lors de l’étape d’ouverture, David Bensadoun et Patrick Beaulé ont ainsi perdu 30 mn à réparer un problème de différentiel sur la piste. Lundi, le Desert Warrior n° 405 rencontrait des problèmes incessants de refroidissement, avant de voir sa direction assistée rendre l’âme en fin de parcours.

Mardi, c’est à nouveau le différentiel qui lâchait sur la voiture, mais les deux hommes réussissaient une réparation de fortune pour rallier le bivouac. Finalement, le différentiel lâchait une dernière fois au milieu de la quatrième étape, sans espoir d’aller plus loin pour Bensadoun et Beaulé, malgré l’assistance de l’équipe rallyraid.uk.

« Je vous écris ceci alors que nous attendons notre camion d’assistance, a communiqué David Bensadoun mercredi depuis sa voiture, alors que le parcours de jour ralliait les villes de San Juan et Chilecito, en Argentine. Nos différentiels ont rompu et nous sommes totalement bloqués. Il n’y a plus moyen pour nous de demeurer dans la course ».

« Nous avons lutté pour arriver jusqu’ici, mais une combinaison de malchance et d’une course incroyablement difficile ont mis un terme à notre rêve, pour maintenant. Nous remercions nos fans pour leur support, je peux simplement vous dire à quel point nous sommes désolés de quitter la course. Malgré tout, nous quittons l’épreuve avec le sourire car nous savons que nous avons fait tout notre possible pour rester en course ».

Dakar David Bensadoun ALDO Racing
Photo: ALDO Racing

« Il est très difficile pour nous de comprendre pourquoi nous avons rencontré tous ces problèmes, considérant le dur travail effectué pour préparer la voiture, mais le fait est qu’il s’agit là d’une course absolument brutale et que nous devons être mieux préparés pour l’affronter… Merci pour votre soutien… »

S’il est toujours en course, l’autre Canadien du Dakar, Matt Campbell a également beaucoup souffert durant la quatrième journée au volant de son Dodge Durango.

Alors qu’il occupait une bonne 40e place au classement général avant l’étape, le natif du Saskatchewan a connu un sérieux coup d’arrêt lorsque son véhicule connaissait une casse d’embrayage. Secouru par son camion d’assistance, Campbell, associé à Luis Ramirez et Nicolas Ambriz, rejoignait le bivouac très tard dans la soirée, mais toujours en course.