Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Décibels

Décibels

Par ,

1. Blazing Arrow, MCA

Il y a déjà plus de 10 ans que Blackalicious fait carrière dans le milieu du hip hop indépendant. Même si le groupe a signé un contrat avec une importante maison de production, MCA, on constate, en écoutant Blazing Arrow, que la sonorité est fidèle aux sources du groupe. Blackalicious nous propose ce qu'on appelle du hip hop progressif, caractérisé par sa richesse musicale et par ses textes. Il y a un nombre remarquable d'invités sur cet album : Zack De La Rocha (ex-Rage Against The Machine), Chaki 2NA (Jurassic 5), Saul Williams et plusieurs autres. Mais l'un des plus beaux bijoux de ce disque est Brain Washers où on note l'excellente collaboration de Ben Harper and the Innocent Criminals. Produit entièrement par Chief Xcel (DJ de Blackalicious) et enregistré par Mario Caldato (Beastie Boys), toutes les pièces de Blazing Arrow ont une saveur exquise. On nous offre ici un hip hop qui reste fidèle au style original, mais qui intègre plusieurs influences musicales, soul et funk, à son avantage. Blackalicious livre un disque très original et avant-gardiste...

2. Kinky-Kinky-Sonic 360 / Nettwerk

Après avoir remporté en 2000 le battle of the bands comme meilleur groupe latino américain indépendant au LAMC (Latin Alternative Music Conference), à New York, Kinky nous propose enfin un premier album. Le quintet d'origine mexicaine a travaillé avec Chris Allison, reconnu principalement pour son travail avec Coldplay et le Beta Band. En entendant les premiers accords de Mas, le premier simple, on est séduit par une musique qui varie du jazz au break beat, en passant par la salsa, avec des touches de guitares wah. On trouve ici un album très éclectique qui combine plusieurs styles musicaux et qui est été béni d'une réalisation incroyable. En écoutant la musique de Kinky, on pense inévitablement à des groupes comme Ozomatli, Primal Scream et St Germain. Mais malheureusement, ce premier album n'est pas aussi cohérent et consistant que ceux de ces mêmes groupes. Kinky change radicalement de style d'une chanson à l'autre et, parfois, à l'intérieur d'une même chanson. Néanmoins, ce premier album éponyme demeure un bon disque, mais il s'agit plus d'une musique de scène que de chaîne audio. Finalement, tout cela nous laisse un peu perplexe pour le prochain album...