Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Dispositif d'avertissement de collision avec assistance au freinage de Ford

Dispositif d'avertissement de collision avec assistance au freinage de Ford

Par ,

On met en valeur ce qu’on a. C’est vrai autant pour l’apparence que pour les radars. Il faut un radar pour faire fonctionner le régulateur de vitesse automatique, alors aussi bien lui donner d’autres missions intéressantes. Un des nouveaux dispositifs à base de radar apparaissant sur plusieurs produits Ford (Taurus, MKS, MKT) est l’avertissement de collision avec assistance au freinage.

Steven Kozak, ingénieur en chef des systèmes de sécurité Ford, nous a expliqué que le radar en question est un nouveau produit Delphi de troisième génération également utilisé sur les jets militaires. Ici, il balaie la route sur une distance de 100 mètres à l’avant du véhicule et envoie l’information à un ordinateur. Celui-ci vise 64 cibles à la fois, les identifiant comme « menace » ou « non-menace ».

Une « menace » est en fait tout ce qui pourrait endommager la tôle lors d’un impact. Si l’ordinateur établit que la vitesse d’approche se soldera par une collision, il avertit le conducteur à l’aide d’un bip autoritaire et d’un clignotant rouge projeté sur le pare-brise au-dessus du bloc d’instruments.

Steven Kozak, ingénieur en chef des systèmes de sécurité Ford.

Si le risque d’une collision augmente malgré l’avertissement, il active l’assistance au freinage. Cette assistance se fait en deux temps : le système se pressurise complètement et les étriers se rapprochent autant que possible des disques sans les serrer. Il n’y a pas de freinage automatique. Mais lorsque le conducteur finit par freiner, il profite d’une réponse maximale et immédiate.

Bien que le système a le potentiel d’exploiter le freinage automatique, Ford a choisi de ne pas offrir cette option, du moins pas pour l’instant. M. Kozak a noté que de nombreux conducteurs ne veulent pas que des ordinateurs prennent le contrôle. C’est pour cette raison que Ford adopte une approche de « savoir marcher avant de courir », incluant le système en tant qu’option individuelle afin que l’acheteur ne soit pas obligé de l’avoir sur son véhicule.

Mais Ford jouera définitivement la carte de la sécurité, surtout pour ses véhicules de grande production. Kozak a noté que les autres dispositifs de freinage automatique à base de radar, ainsi que les technologies de sécurité dernier cri, sont presque toujours réservés aux véhicules plus haut de gamme, comme les Volvo ou Mercedes-Benz.

Le constructeur a fait une mission de doter des véhicules comme la Taurus, et un jour la gamme entière de véhicules Ford à grande production, de tels systèmes, une mission qui, pour Kozak, représente la « démocratisation de la sécurité ».



photo:Mike Goetz