Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Drift: Finale excitante du Championnat canadien de drift Castrol DMCC

Drift: Finale excitante du Championnat canadien de drift Castrol DMCC

Par ,

D’après les organisateurs

La manche du championnat canadien de drift Castrol DMCC, à être disputée à l’Autodrome St-Eustache lundi, s’annonçait enlevante. Elle n’a pas déçu!

Avant cette dernière ronde, le Québécois Frédéric Girard (Nissan Skyline HCR32) et l’Ontarien Patrick Cyr (Toyota Corolla) étaient respectivement 3e et 2e au classement, derrière l’Américain Matt Waldin (Nissan 350Z).


Comme prévu, les amateurs n’ont pas été désenchantés. Plus de 8000 spectateurs se sont déplacés à l’Autodrome St-Eustache pour voir l’une des courses de dérapage contrôlé en tandem les plus excitantes de la saison.

La logique a somme toute été respectée et le duel final opposant les deux meneurs au classement s'est avéré être l’une des plus féroces batailles de la journée; Cyr remportant la première position, s’assurant ainsi sa 2e place au classement général derrière Waldin.

La recrue québécoise Marc Landreville a toutefois causé la surprise de la journée en montant sur la 3e marche du podium.

À noter que l'un des pilotes favoris de la foule depuis l’émergence de la drift au Québec en 2004, le Montréalais Marco Santos, effectuait un retour à la compétition pour cette manche finale.

Fondé par l’organisation Drift Mania en 2006, le Championnat Castrol DMCC est depuis quatre ans la seule série professionnelle de drift reconnue à l’échelle du pays. En 2009, les manches ont été présentées dans cinq provinces et sept différentes villes canadiennes.

Dans son expression la plus simple, la drift consiste en un dérapage contrôlé du véhicule dans une série de virages consécutifs. Combinant vitesse, bruit, fumée, style et adrénaline, la drift est un sport automobile extrême qui demande avant tout des talents de pilote exceptionnels.


La drift bénéficie actuellement du plus haut taux de progression à travers le monde; intérêt grandissant des médias, augmentation du nombre de spectateurs, d’organisations, d’amateurs et de pilotes.

Les voitures sont jugées selon trois principaux critères: la vitesse à l’entrée et à la sortie d’un virage, l’angle de dérapage et la technique de drift (le suivi de la ligne de course, le transfert de poids, etc.). La compétition s’effectue en tandem (un contre un), par élimination jusqu’à la finale des deux pilotes invaincus.

La foule était composée de passionnés de courses automobiles, de sports extrêmes, de voitures modifiées, mais aussi d’un public beaucoup plus large; les familles avec de jeunes enfants y sont de plus en plus présentes.

L’Autodrome a vibré au son des crissements de pneus, des dérapages à plus de 100km/h et d’une foule survoltée; les pilotes y ont laissé leur marque, et pas seulement sur la piste...

Résultats complets de la saison 2009 et plus d’information sur www.driftmania.ca.


photo:Matthieu Lambert - Auto123.com
Gallerie de l'article