Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

DTM: Bruno Spengler sous pression

DTM: Bruno Spengler sous pression

Par ,

Le circuit d’Oschersleben est le théâtre ce week-end de la 8e manche du championnat DTM. Toujours leader du championnat, le Québécois Bruno Spengler (Mercedes Classe C) entend bien conserver son avantage à l’issue de cette course.

Après avoir compté jusqu’à 16 points d’avance en tête du championnat cet été, Spengler avait perdu une partie de son avance à l’issue de la course de Zandvoort où il se contentait du 7e rang, alors que son équipier Gary Paffett s’imposait : neuf points séparaient alors les deux hommes.

Spengler se rattrapait lors de la course suivante avec une deuxième place à Brands Hatch, mais son autre équipier, Paul Di Resta, s’imposait et devenait à son tour son rival le plus sérieux. L’Écossais remontait en effet à la deuxième place du championnat, à neuf points, avec quatre unités d’avance sur Paffett.

La lutte pour le titre semble se limiter à ces trois hommes, même si les pilotes Audi, Timo Scheider et Matthias Ekström, restent mathématiquement en course. La marque aux anneaux est dominée par sa rivale Mercedes cette saison, mais la lutte interne qui se profile au sein de cette dernière pourrait, pourquoi pas, profiter à Scheider et Ekström.

Les protagonistes du championnat DTM se retrouvent ce week-end sur le circuit d’Oschersleben, dans l’ancienne Allemagne de l’Est. Un tracé étriqué, et tourmenté, qui promet de belles empoignades. Mais qui n’avait guère souri à Spengler et son équipe l’an passé. Le Canadien reste pourtant confiant avant cette 8e manche de la saison.

« L’an passé, nous avions connu une course difficile à Oschersleben, explique Spengler à auto123.com. J’ai terminé 6e de la course après m’être classé 6e, et meilleur pilote Mercedes, lors des qualifications. Audi avait dominé, mais il faut dire que nous embarquions alors 20 kg de plus, il est donc difficile d’établir un pronostic pour ce week-end. Je m’attends pour ma part à une course serrée, avec une bonne dizaine de voitures capables de se battre pour la victoire. Nous avons progressé sur ce type de circuit, et nous sommes capables d’aller très vite nous aussi. Tout est possible, en fait… »