Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

DTM: Paul Di Resta s'impose devant Bruno Spengler à Brands Hatch

DTM: Paul Di Resta s'impose devant Bruno Spengler à Brands Hatch

Par ,

L’Écossais Paul Di Resta (Mercedes Classe C) a remporté la 7e manche du championnat DTM tenue sur le circuit de Brands Hatch. Son équipier, le Québécois Bruno Spengler, termine deuxième et se maintient en tête du classement provisoire du championnat.

Di Resta, par ailleurs pilote essayeur en Formule 1 chez Force India, remporte là son premier succès de la saison et en profite pour prendre la deuxième place du championnat à son équipier Gary Paffett, cinquième seulement à Brands Hatch. Di Resta s’était déjà imposé à Brands Hatch il y a un an.

Deuxième, le Québécois Bruno Spengler retrouve le podium (son sixième en sept courses !) après avoir connu un – relatif – passage à vide à Zandvoort où il avait dû se contenter du 7e rang à l’arrivée. Spengler mène toujours le classement provisoire du championnat, où il compte toujours neuf points d’avance, sur Di Resta cette fois.

Troisième, Timo Scheider (Audi) confirme son retour aux affaires. Le double champion en titre de la discipline, qui avait connu un début de saison difficile, avait retrouvé le podium il y a quinze jours à Zandvoort, même si son résultat reste en suspens après que son équipe ait employé les mauvais trains de pneus en course.

« Brands Hatch est un circuit qui, généralement, ne me réussit pas vraiment, confiait Spengler à Auto123.com. Il ne convient pas à mon style de pilotage, mais j’ai déjà progressé sur ce circuit au fil des années, et j’ai vraiment travaillé dur ce week-end. Cette deuxième place me réjouit évidemment, il s’agit-là de ma meilleure performance à Brands Hatch à ce jour.

« Nous avons eu un peu de mal lors des essais libres, car les pneus se dégradaient assez rapidement. Mais l’équipe a réagi impeccablement, et nous avons retrouvé une certaine constance dans l’utilisation des gommes. Les qualifications furent cruciales, et elles se sont très bien passées, avec ce deuxième meilleur chrono.

« En course, il a fallu gérer la pression de Timo Scheider en début de parcours. Le premier arrêt était donc très important. L’équipe a bien géré malgré la forte pression, et j’ai pu repartir devant Scheider. Par la suite, j’ai pu creuser l’écart avec lui et me mettre à l’abri et conserver ma deuxième position jusqu’à l’arrivée. »