Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Qu’est-ce qu’on fait avec le drapeau confédéré de la voiture General Lee ?

Vous le savez assurément, la question raciale est revenue à l’avant-scène aux États-Unis dans la foulée des événements qui ont suivi le meurtre de George Floyd par un policier du Minnesota. On sent une vague de changements s’opérer dans la société américaine (et ailleurs), du moins l’espère-t-on.

L’un de ces changements concerne la présence du drapeau confédéré dans le quotidien, surtout dans les territoires du sud. Ce dernier représentait les états américains qui étaient en faveur de l’esclavage lors de la guerre civile américaine de 1861-1865. Le symbole, qui était toujours utilisé par certaines instances, se voit retiré petit à petit de la scène publique.

Il représente un symbole d’oppression et se veut un signe à connotation raciste, qu’on n’en doute pas un seul instant.

Aux courses de la série NASCAR, il est désormais interdit. L’état du Mississippi s’apprête à le retirer de son drapeau officiel. Le tout aurait dû se faire il y a des décennies, mais, comme dirait l’autre, mieux vaut tard que jamais.

Dans le domaine automobile, ça nous laisse avec une question épineuse, du moins pour certains. En effet, que doit-on faire avec le drapeau confédéré qui repose sur le toit de la voiture connue sous le nom de General Lee ? Cette Dodge Charger (deuxième génération) a été LA vedette de la série télévisée The Dukes of Hazzard.

Les vedettes de l'émission The Dukes of Hazzard
Photo : YouTube
Les vedettes de l'émission The Dukes of Hazzard

Est-ce que l’émission doit cesser d’être diffusée ? Est-ce qu’au contraire elle doit continuer de l’être, car elle appartient au patrimoine historique télévisuel ? Qu’en est-il de tous les objets promotionnels reliés à cette dernière où le drapeau est bien visible ?

Chacune de ces questions peut faire pencher dans un camp ou dans l’autre. Le débat n’est pas simple. Il est même polarisant. Une chose doit faire consensus ; en 2020, ce drapeau n’a plus sa place. En fait, il n’a jamais eu sa place. Cependant, l’histoire ne peut être réécrite. Elle doit même servir afin que l’on puisse tous apprendre, collectivement.

En 2015, une première controverse importante avait touché la voiture General Lee (nommée en l’honneur du général Robert E. Lee des forces confédérées). Suite à un meurtre haineux survenu à Charleston, (un homme blanc, dont la voiture portait le symbole confédéré, avait tué neuf noirs qui priaient dans un lieu de culte), en Caroline du Sud, la chaîne TV Land avait décidé de retirer les reprises de l’émission The Dukes of Hazzard de ses ondes. Warner Bros., fabricant des répliques miniatures de la General Lee, en avait cessé la distribution. De nombreux commerces avaient également stoppé la vente de produits dérivés.

Les récents événements ont ramené le cas de la voiture à l’avant-plan. Sur sa chaîne YouTube, John Schneider, l’acteur principal de la série (diffusée de 1979 à 1985), a publié une vidéo où il demande aux gens de se prononcer sur la question. Les réponses sont fort éclairantes et nous vous invitons à y jeter un coup d’œil afin de vous faire votre propre idée.

Ce qui en ressort, c’est que les intervenants, de toutes origines, n’ont généralement que de bons souvenirs de cette série très familiale. Un collectionneur afro-américain explique même posséder un modèle General Lee, car il admirait la série lorsqu’il était jeune.

Ça nous ramène à notre question initiale ; que fait-on avec le drapeau confédéré de la voiture ?

Puisqu’il s’agit d’une œuvre qui représentait une réalité de l’époque, et que l’objectif de cette série n’était pas de faire l’apologie du racisme, à mon avis elle peut continuer d’être diffusée. Je le répète ; on ne réécrit pas l’histoire. Cette même diffusion pourrait s’accompagner d’une mise en contexte, cependant, question d’éduquer les nouvelles générations qui pourraient ignorer la signification du symbole. C’est d’ailleurs ce que HBO Max a fait en ramenant sur ses ondes le film Gone with the Wind (Autant en emporte le vent).

Quant aux objets de collections de la série, la question est plus délicate. Est-ce que le retrait du drapeau change vraiment quelque chose à leur valeur ? Une personne qui se procure une voiture miniature dotée du drapeau est-elle raciste ? On peut présumer que non, du moins dans la grande majorité des cas. Par contre, rappelons-nous que dans un passé pas si lointain, c’était considéré acceptable pour les boutiques de collectionneurs de vendre des objets souvenirs liés au nazisme. Aujourd’hui, les attitudes ont évoluées.

Une réplique miniature de la General Lee
Photo : 24carshop.com
Une réplique miniature de la General Lee

Et qu’en est-il des collectionneurs qui possèdent une vraie réplique du modèle ? Doivent-ils retirer le drapeau du toit ?

Personnellement, j’emprunterais cette dernière avenue, simplement pour montrer tout mon appui à la communauté noire, et aussi parce que je serais mal à l’aise de parader avec un drapeau confédéré, même si ce dernier nous renvoie à la série télévisée et son côté innocent. Si on ne peut réécrire l’histoire, l’utilisation contemporaine d’un symbole haineux n’a pas sa place.

À preuve, pour revenir à l’exemple des nazis, voyez-vous beaucoup de svastikas dans l’espace public ?

Dans la version du film qui a été fait sur la série en 2005, on peut voir une scène où le drapeau est pointé du doigt par des gens de la communauté noire (1 min 25 s) qui demandent aux frères Duke qui est responsable de sa présence. C’est ce genre de scène qui peut servir à éduquer. Sans contextualisation, la scène est incompréhensible pour plusieurs.