Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Échos des Paddocks de Formule 1 - Grand Prix de Chine

Échos des Paddocks de Formule 1 - Grand Prix de Chine

Par ,

D'après GMM

Alonso rêve toujours de Ferrari
Alonso n'ira probablement pas chez Ferrari l'an prochain, mais ça ne l'empêche pas de rêver à l'écurie italienne. « J'admets qu'un jour, j'aimerais conduire pour la meilleure équipe de l'histoire de la Formule 1. Il est évident que lorsqu'on pilote pour eux, on entre dans l'histoire », a déclaré le double champion du monde qui devrait rester chez Renault l'an prochain.

Rosberg admet que sa carrière prend une tangente dangereuse
« La Formule 1 oublie vite ses prodiges et avec une année aussi décevante, ma popularité au sein des paddocks est en chute libre », a déclaré le jeune pilote qui connait des temps difficiles chez Williams. Faisant référence à Jenson Button, « un excellent pilote », Rosberg s'est dit inquiet de savoir qu'une autre saison pénible pourrait bien lui fermer les portes des autres équipes plus compétitives du plateau.

La FIA défend ses principes de commissaires
Les pilotes ont récemment demandé à la FIA d'engager des commissaires de pistes qui ont été pilotes dans le passé. La FIA se défend du fait que cette pratique soit devenue nécessaire : « Nous employons différentes personnes à chaque Grand Prix. Certains gars font ça depuis 20 ou même 25 ans », a expliqué Alan Donnelly, un délégué de la Fédération.

Le vétéran David Coulthard croit pour sa part qu'il est essentiel que les commissaires aient déjà piloté une voiture de course en situation de course : « Je ne me sentirais pas à l'aise de sanctionner une course de MotoGP, même si j'ai déjà conduit une motocyclette. Je ne connais pas les réalités de ces pilotes en mode course, donc ça m'empêche de bien juger de la nature de leurs gestes en piste. C'est forcément la même chose pour nos commissaires! » Histoire à suivre...