Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Entretien avec Anne Asensio

Entretien avec Anne Asensio

L'avenir de l'automobile selon GM Par ,

Entretien avec Anne Asensio
L'avenir de l'automobile selon GM

Montréal, Québec - Anne Asensio, l'une des responsables du Design à General Motors, à Detroit, était récemment de passage à Montréal pour dévoiler la stratégie globale de commercialisation des produits du fabricant au cours des prochaines années. C'est devant une assemblée de concessionnaires d'automobiles du Québec qu'elle a expliqué comment GM entendait reconquérir le marché de l'automobile. Et même si l'on n'avait pas convié les journalistes à cette rencontre, Auto Journal a pu discuter avec Mme Asensio des grandes lignes de son discours. Anne Asensio résume l'approche de GM en quatre grands points.

Une vision globale du marché avec une approche spécifique

" GM doit trouver sa voie, arrêter de regarder ailleurs pour trouver son propre style et régler des problèmes de qualité perçue ", explique Anne Asensio. Elle ne croit pas au style global qu'imposent certains constructeurs. La réalité européenne en matière de style diffère de l'américaine.

Certes, il faut bien connaître les tendances mondiales, mais nous devons être capables d'adapter cette réalité aux marchés nationaux pour toucher la corde sensible des gens. La partie la plus difficile de cet exercice consiste à trouver le juste dosage dans le style du véhicule. Car la frontière entre la réussite et l'échec est très mince. C'est pourquoi il importe de bien connaître les tendances et les anticiper.

La revitalisation du porte-folio

Depuis des années, GM a fortement mis l'accent sur sa division des camions et des utilitaires en négligeant au passage ses voitures. Or, d'ici quelques années, elle entend mettre l'accent sur un retour en force des voitures. Sans trop vouloir parler de sa stratégie, MIP Asensio a précisé que Saab et Pontiac seraient les deux premières divisions à mettre cette théorie en pratique. Chevrolet sera également à surveiller en 2004 et en 2005. L'un des objectifs consiste à développer des marques fortes et à donner une image précise pour chaque division pour que les gens s'identifient à un produit. Ainsi, GM veut garder ses marques, mais entend changer le nom de ces modèles quand ils sont nouveaux. Prenons l'exemple de la Chevrolet Cavalier, qui existe depuis plus d'une dizaine d'années et qui traîne avec elle une réputation pas toujours enviable. Cette voiture, qui deviendra la Cobalt en 2005, changera complètement d'allure, et la qualité n'aura plus rien à voir avec la présente génération. Mme Asensio avoue que le processus nécessitera quelques années. Mais les nouveaux modèles GM inonderont littéralement le marché au cours des prochaines années. Le constructeur veut ainsi changer l'image pour que la population puisse définir un style typiquement américain au même titre qu'on peut bien définir le style allemand ou japonais en ce moment.