Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Essai de pneus d'hiver (vidéo)

Essai de pneus d'hiver (vidéo)

Quel hiver pour un essai ! Par ,

L'été est à nos portes, mais le souvenir de notre hiver infernal, avec sa surabondance de neige, n'est pas si loin de notre esprit. Et nous avions justement choisi, en cette saison froide, bien malgré nous, de faire l'essai des pneus d'hiver Michelin X-Ice. L'heure est maintenant au bilan, quelques semaines après avoir retrouvé les semelles d'été.

Notre candidate, comme prévu, a changé ses pneus quatre saisons Michelin Primacy MXV4 pour des pneus d'hiver Michelin X-Ice. Elle a donc affronté la neige, des surfaces glacées, de la gadoue, du grésil et, bien entendu, du verglas.


C'était le début

Dès le premier changement, la perception était différente. Le premier commentaire a été : « Il me semble que la gomme du pneu est un peu plus molle ou souple que l'autre. »

Mais il n'a pas fallu attendre trop longtemps pour affronter la première tempête. Ce qui a alors permis de ressentir du mordant dans la neige et d'avoir un bon sentiment de contrôle au volant. Bref, un sentiment de sécurité.

Après quelques bordées de neige, le stationnement était chose facile. Il n'y avait pas de problème pour franchir les petits bancs de neige laissés par les déneigeuses ou pour changer de voie sur une route enneigée. Ce n'était que le début ! Il restait encore plusieurs situations à venir. Surtout de la neige, beaucoup de neige à venir. Mais voilà que notre conductrice, se sentant en sécurité, n'avait plus peur des rigueurs de l'hiver.

La glace et le grésil
La glace est une autre surface bien connue des conducteurs québécois. Très différente de la neige, évidemment, elle donne une adhérence différente; il faut donc réagir différemment. Vous l'aurez compris, les pneus également réagissent de façon différente, procurant moins d'adhérence et moins de contrôle. Le conducteur ressent donc une certaine légèreté, dans la direction surtout. La conduite devient soudainement plus fragile, et il faut éviter les mouvements brusques.

Le Michelin X-Ice ce débrouille bien, mais, après quelques kilomètres sur ce genre de surface, notre conductrice se sentait moins assurée. Pour elle, comme pour tout conducteur prudent, le secret réside dans la réduction de la vitesse. Notons que notre essayeuse s'en est toujours bien sortie avec de la prudence et une conduite adaptée.

Pour ce qui est du grésil, de la gadoue et des accumulations d'eau, le Michelin tenait la route de façon aussi rassurante que dans la neige. L'évacuation semblait bien satisfaire notre conductrice qui nous a raconté sentir les pneus mordre et bien faire leur chemin sur ce genre de surface.