Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Et si Jacques Villeneuve m'était conté...

Et si Jacques Villeneuve m'était conté...

Par ,

Je suis vraiment très surpris à chaque fois que je reçois un courriel ou un appel téléphonique concernant Jacques Villeneuve.



Au cours des deux derniers mois seulement, j'ai dû recevoir une bonne dizaine d'appels téléphoniques de la part de recherchistes de divers médias qui cherchent à joindre Jacques.

Malheureusement je ne peux rien faire pour ces gens-la car je ne suis plus très proche de Jacques depuis déjà un bon bout de temps.




Retour en arrière


D'abord il faut dire que je connais le petit Jacques depuis les années de son père Gilles au circuit de l'Ile Notre-Dame car il accompagnait parfois ses parents sur le circuit qui porte aujourd'hui le nom de Gilles-Villeneuve et j'y étais sur la passerelle départ/arrivée depuis 1978.

C'est aussi à compter de 1996 que nous avons eu le plaisir de travailler avec lui et ses conseillés du temps sur ce qui devait être son site officiel pendant quelques années.

A cette époque lointaine, le WWW venait à peine de naître et c'était vraiment la course effrénée pour se faire une petite place sur la toile.

Pour ma part, j'avais une entente avec la direction du Musée Gilles-Villeneuve de Berthierville pour mettre en ligne un site qui servirait à faire la promotion du musée en ligne.


C'est donc durant la période des fêtes 95-96 que nous avions lancé la première version de notre hommage à Gilles.


Quelques mois plus tard, je reçois un courriel de la part d'un jeune étudiant universitaire de Sherbrooke qui est pris de panique.



Il vient de recevoir une mise en demeure de la part d'une firme d'avocat d'Angleterre exigeant la fermeture immédiate du site qu'il avait mis en ligne avec un copain sur Jacques Villeneuve.

Je me souviens très bien que nous avions alors conclu une entente afin que le contenu du site passe chez Flagworld afin de le préserver et nous avons créé quelques semaines plus tard le site officiel de Jacques accessible au www.jacques.villeneuve.com.