Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Êtes-vous aussi inquiets que moi?

Êtes-vous aussi inquiets que moi?

Par ,

Tous les humains naissent libres et égaux de droits sur cette belle Terre. Qu’il s’agisse d’éducation, d’alimentation ou d’habitation, chacun a droit au minimum nécessaire.

Certains cependant en demandent un peu plus, nous sommes donc en droit de nous demander si notre planète peut fournir tout le monde, dans de telles conditions.

Prenez l’exemple de la Chine. Presque du jour au lendemain, elle est devenue la première puissance économique mondiale. Et qui dit augmentation du pouvoir d’achat, entend hausse de la consommation.

Consommation à la hausse

Ici, en Amérique du Nord, le dernier siècle nous a appris qu’avec un peu d’ingéniosité et quelques avancées technologiques, on pouvait facilement subvenir à nos besoins. Pensez à tout ce qu’Henry Ford a changé dans notre façon de consommer.

Malheureusement, ça nous a finalement appris à gaspiller (je suis le premier à reconnaître ma culpabilité) – mais à ce chapitre, il faut le dire, les Chinois sont dans une autre ligue. Ils sont devenus un synonyme de tout ce qui se rapporte à la croissance : investissement, développement, achat, construction, expansion…

Ça n’a pas été long avant que les constructeurs automobiles ne comprennent que tout cela pouvait leur rapporter gros. Ford, Chrysler, General Motors, Volkswagen – pour ne nommer que ceux-là – ont aussitôt envoyé là-bas tout ce qu’ils avaient sous la main de produits vendables pour soutenir cette demande qui grandit encore chaque jour.

Le paysage en est considérablement transformé, puisque presque hebdomadairement une nouvelle usine y pousse. Les investisseurs refusent de lever pied, et on les comprend quand on voit leur marge de profit.

Mais combien de temps encore reste-t-il avant que la bulle n’éclate? Que restera-t-il de nous une fois que les Chinois seront redescendus sur terre?

Je le répète : TOUT le monde a droit à un minimum, mais les proportions que ce minimum prend me foutent les jetons.

Le plus effrayant dans tout ça, c’est que plus on consomme; plus on s’enlise, plus les conséquences environnementales, économiques – tout ce que vous voudrez – seront grandes, voire irréversibles.

En réalité je vous le dis : je crois que nous ne sommes pas prêts pour la réalité.

La Chine est peut-être en voie de révolutionner le monde des transports, mais à quel prix? Plus important encore, à qui revient la responsabilité de les stopper avant qu’il ne soit trop tard?

À nous?