Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Étude : Les 18 à 25 ans prêts à payer davantage pour un véhicule à la fine pointe de la technologie

Étude : Les 18 à 25 ans prêts à payer davantage pour un véhicule à la fine pointe de la technologie

Par ,

Depuis quelques années, les voitures sont devenues beaucoup plus qu’un amas de ferraille et plastique roulant, vous déplaçant du point A au point B. Au même titre qu'un ordinateur ou un téléphone intelligent, elles offrent maintenant la même possibilité de connexion. Plusieurs fabricants automobiles développent des systèmes d'infodivertissement dernier cri, mais ces avancées technologies intéressent-elles réellement les consommateurs? La réponse est oui, particulièrement les 18 à 25 ans.

Photo: Ford Focus 2012/Mathieu St-Pierre


C'est ce qu'a conclu une étude menée par des chercheurs allemands de l'Université des Sciences Appliquées de Bergisch Gladbach intitulée « iCar : les jeunes générations et la voiture en réseau ». Leur enquête a révélé un portrait de ce que les constructeurs devront faire aujourd'hui, pour se démarquer de la compétition et répondre aux attentes des conducteurs de demain.

Voici quelques points :
  • Plus de la moitié des jeunes adultes sondés ont mentionné qu'ils désiraient non seulement écouter de la musique, mais aussi télécharger des chansons directement à partir de la radio de leur automobile.
  • Plus de 30% des 18-25 ans veulent être en mesure d'envoyer des courriels sur la route (par reconnaissance vocale, par exemple) et de rester en contact avec leurs proches, à l'aide de réseaux sociaux tels que Facebook.
  • Plus de 40% souhaiterait placer des appels sur Internet avec des logiciels comme Skype tout en étant derrière le volant.
  • L'ajout de tous ces gadgets forcera les fabricants à investir davantage dans de nouvelles technologies, qui à leur tour passeront la facture aux consommateurs. Les jeunes sont cependant conscients qu'ils devront payer plus, mais sont aussi prêts à payer la note, ce qui est assez surprenant en soi.

Apparemment, le débat sur les distractions au volant restera un sujet chaud pendant encore plusieurs années!



Source: University of Applied Sciences in Bergisch Gladbach