Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

F1: Abandon du projet de Grand Prix de France à Flins

F1: Abandon du projet de Grand Prix de France à Flins

Par ,

Alain Schmitz, le président du Conseil général des Yvelines, a annoncé mardi soir que le projet de circuit de Formule 1 de Flins-Les Mureaux en vue du Grand Prix de France 2011 avait été abandonné.

« J'ai pris la décision de renoncer au circuit de Formule 1 après avoir reçu partisans et adversaires de ce circuit. J'ai bien senti que nous n'étions pas soutenus comme je l'avais souhaité (...), » de dire Schmitz au journal L’Équipe.

Schmitz a également affirmé que les terrains qui devaient accueillir le circuit - des champs de captage d'eau - seront rétrocédés à la SAFER (Société d'aménagement foncier et d'établissement rural). Celle-ci prévoit de consacrer ces terres à de l'agriculture biologique.

La ministre française de l’écologie, Chantal Jouanno, a déclaré que l’abandon du projet de Flins était une excellente nouvelle pour l’environnement.

Le pilote Romain Grosjean en compagnie du président de la FFSA, Nicolas Deschaux.

Tout ceci a mis en colère Nicolas Deschaux, le président de la Fédération française du sport automobile qui ne comprend pas pourquoi les politiciens semblent s’acharner à faire capoter les projets du Grand Prix de France.

« Alors même que la Corée du Sud vient de se mobiliser pour accueillir en 2010 un Grand Prix de Formule 1, on peut s’étonner que ce type d’événement, troisième spectacle médiatique au monde après les Jeux Olympiques et la Coupe du Monde de Football, soit à ce point dénigré en France par une certaine classe politique, » de dire Deschaux dans un communiqué de presse de la FFSA.

Deschaux ajoute : « Il est incompréhensible que certaines personnalités politiques ou médiatiques aient pu s’exprimer de façon aussi tranchée (sur ce projet) sans véritable connaissance du dossier, et semblerait-il par un souci électoraliste à court terme. »

Le budget de Flins-Les Mureaux était estimé à 112 millions d'euros.

Il ne reste plus que deux dossiers en lice pour organiser le Grand Prix de France en 2011 : Val de France (Sarcelles-Val d'Oise) et Magny-Cours (Nièvre).


photo:WRI2