Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

F1: Alain Prost affirme que l'accident de Jules Bianchi 'n'est pas banal'

F1: Alain Prost affirme que l'accident de Jules Bianchi 'n'est pas banal'

Par ,

Alain Prost s’élève contre ceux et celles qui déclarent que l’accident dont a été victime Jules Bianchi hier au Grand Prix du Japon n’est qu’un tragique bête, conséquence de circonstances très spéciales.

Parlant au micro de Canal+, Prost, quatre fois champion du monde qui n’a jamais apprécié courir sous la pluie durant sa carrière, a affirmé qu’il fallait identifié ce qui n’avait pas correctement fonctionné lors de l’accident.

Prost, qui a aussi dirigé sa propre écurie de Formule 1, ne comprend pas pourquoi un tracteur lourd a été dépêché aux abords de la piste pour récupérer la Sauber d’Adrian Sutil sans la présence de la voiture de sécurité.

F1 red flag Japan
Drapeau rouge au Japon après l'accident de Jules Bianchi. (Photo: WRi2)

« Ce n’est pas un accident dans la normalité. Il y a vraiment une faute et c’est consternant », a déclaré Prost sur les ondes de Canal+.

« Il y a longtemps que l’on n’avait pas vu ça sur un circuit de Formule 1. C’est avec une grande tristesse que l’on voit ça. Ce n’est pas un accident banal, ce qui nous met en colère ».

Prost explique que si les monoplaces de F1 sont devenues extrêmement sécuritaires, ce n’est pas le cas des procédures à suivre lors de sorties de pistes.

« C’est une erreur fondamentale. Depuis des années on a tout fait pour que la F1 soit sûre et elle l’est au niveau des voitures et des tracés. Là, ça parait incroyable. C’est peut-être le seul point qu’il resterait à régler. Je pense que ça pouvait vraiment être anticipé. Il était évident que la piste devenait dangereuse. Il faut absolument identifier l’erreur pour que ça ne recommence jamais », a-t-il déclaré.

Le champion français a lui même été le spectateur de nombreux graves accidents en piste au cours de sa carrière, dont ceux de Gilles Villeneuve, Didier Pironi, Riccardo Paletti et Elio de Angelis.

F1 Suzuka Jules Bianchi crash
L'accident de Jules Bianchi à Suzuka. (Photo: WRi2)

« Cela fait 20 ans que l’on n’a pas vu un accident aussi grave en Formule 1. Ce n’est pas un accident de course, c’est un élément extérieur », de poursuivre Prost.

« Cette génération n’a pas été habituée à ce type d’accident. Pour moi ce n’est pas de la fatalité, car cela provient d’un élément extérieur. Ça me choque beaucoup car j’ai l’impression de revivre les années 80 où il y avait ce type d’accident toutes les deux ou trois courses. Ça me rappelle de très mauvais souvenirs ».