Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

F1: Alain Prost affirme que les voitures de F1 doivent être difficiles à conduire

F1: Alain Prost affirme que les voitures de F1 doivent être difficiles à conduire

Par ,

Il semble bien qu’un nombre croissant de fans de Formule 1 trouvent que les voitures actuelles, turbo hybrides, semblent être trop faciles à conduire.

Cette constatation s’est invitée aux discussions des directeurs d’équipes pour rendre la F1 plus attractive.

Visuellement, les voitures de F1 ne semblent plus aller aussi vite qu’auparavant. Et les amateurs s’étonnent de constater que des recrues peuvent s’installer au volant et immédiatement en avoir le plein contrôle.

C’est surtout le cas après qu’un adolescent de 16 ans, Max Verstappen, ait été engagé par Toro Rosso pour courir en F1 la saison prochaine, et ait récemment effectué l'essai d’une voiture de deux ans sans connaître un seul souci tout en signant, semble-t-il, des chronos compétitifs.

F1 Max Verstappen Toro Rosso STR7 Italy
Max Verstappen à bord de la Toro Rosso STR7 en Italie. (Photo: ToroRosso.com)

Après des discussions du Groupe stratégique, la FIA va maintenant évaluer des possibles changements aux règlements techniques qui rendraient les bolides plus difficiles à conduire.

Ces changements toucheraient des modifications au grip des pneus, aux dimensions de la voiture et à l’efficacité aérodynamique.

Daniel Ricciardo, de Red Bull Racing, a récemment admis que les voitures modernes n’étaient pas aussi difficiles à piloter que les anciennes.

« Physiquement, ce n’est pas une balade, mais c’est plus facile que ce l’était il y a de cela quelques années », de dire l’Australien.

Le Français Alain Prost, quadruple champion du monde, a déclaré à Autosport qu’il fallait que les monoplaces de F1 deviennent plus difficiles à maîtriser.

« Je ne sais pas comment Max Verstappen va s’en sortir, mais je suis certain qu’il arrivera à conduire la voiture sans aucun problème », de dire Prost au magazine britannique.

« Une telle chose aurait été absolument impossible à notre époque. Les voitures étaient incroyablement difficiles à conduire ».

Prost et son coéquipier chez McLaren, Ayrton Senna, conduisaient des bolides de 1000 chevaux, sans direction assistée et munis d’un levier de vitesses traditionnel qu’il fallait manipuler d’une main.

F1 Ayrton Senna McLaren 1998 Alain Prost
Ayrton Senna et Alain Prost à Monaco, McLaren, 1988. (Photo: WRi2)

« L’idée n’est pas de revenir à cette époque, mais je crois que la vitesse des voitures en course et le grip des pneus ne sont pas suffisants. Les voitures sont assez lentes. Il faut revenir à une vraie Formule 1 », d’affirmer Alain Prost.