Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

F1: Alain Prost regrette que Renault ne soit plus une équipe de F1

F1: Alain Prost regrette que Renault ne soit plus une équipe de F1

Par ,

D'après GMM

Alain Prost fait part de sa déception en voyant la diminution de l'implication de la France en Formule Un.

Le mois dernier, le quadruple champion du monde de F1 révélait sa frustration de ne pas voir le retour du grand prix de France sur le calendrier et le manque de pilote français sur la grille.

Il exprime maintenant ses "regrets" que le constructeur Renault ait décidé de vendre ses parts dans l'équipe d'Enstone pour devenir seulement un motoriste à partir de 2011.

« Ce sont les faits. Nous (France) touchons le fond, » explique le Français, dont son équipe de F1 a fermé ses portes il y a dix ans.

« On peut être optimiste et espérer que des gens réalisent que ce n'est pas bon pour un pays d'automobile comme la France. Alors il y aura peut-être des mesures ou des stratégies mises en place pour revenir à une situation normale, voire mieux que par le passé, » déclare Alain Prost dans Auto Hebdo.

« Mais c'est extrêmement difficile actuellement car notre pays est un peu devenu allergique à l'automobile. Les constructeurs et les marques n'ont pas la volonté d'investir en Formule Un. Qu'il n'y ait plus de grand prix de France est une chose, mais qu'il n'y ait plus de pilote français c'est un gros problème. C'est ce qui donne de l'intérêt au sport pour le public, » poursuit le pilote Dacia.

Alain Prost, Renault F1, 1983 (Photo: Renault)

Le plus grand regret d'Alain Prost est que la situation s'est mise en place progressivement et que ça a forcément été remarqué par les autorités. « Ce n'est pas une surprise pour moi, mais ce n'était pas inévitable ».

Suite à la vente par Renault de ses dernières actions dans l'équipe d'Enstone au Group Lotus cette semaine, il n'y aura plus d'équipe française en 2011.

« L'équipe Renault faisait partie de l'histoire et de l'héritage et lorsqu'on le perd c'est difficile de le retrouver. Devenir motoriste est très bien, mais je pense que c'est une honte (le départ de Renault en tant qu'équipe). Bien sûr, je comprends le besoin de faire des économies. Mais cela va devenir encore plus difficile pour la France et les pilotes français, » prévient Alain Prost.