Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

F1: André Lotterer souligne que la F1 ''n'est plus ce qu'elle était''

F1: André Lotterer souligne que la F1 ''n'est plus ce qu'elle était''

Par ,

D'après GMM

Le pilote Audi André Lotterer et le pilote Porsche Mark Webber avancent des comparaisons peu flatteuses entre leurs machines d'Endurance et les monoplaces de Formule 1.

Selon leurs réflexions, la Formule 1 d'aujourd'hui n'est plus attractive.

Le récent vainqueur des 24 Heures du Mans a fait une apparition en F1 cette saison à Spa-Francorchamps, au volant d'une Caterham, puis a refusé de poursuivre à Monza.

F1 Caterham Andre Lotterer Spa-Francorchamps
Andre Lotterer, Caterham, à Spa-Francorchamps. (Photo: WRi2)

Jeune pilote essayeur pour Jaguar il y a quelques années, André Lotterer aurait pu vivre une carrière en Formule 1, mais il explique à NBC que même si ça ne « s'est pas fait, j'ai une très belle et heureuse carrière ».

Travailler avec Audi en Endurance est « incroyable » dit le pilote de 32 ans, après avoir goûté à la monoplace au Japon, en Super Formula.

« Avec la Super Formula, j'ai piloté les voitures les plus pures et les plus rapides en courbes au monde. Elles sont si précises que vous n'avez pas envie que la course s'arrête. Les voitures font exactement ce que vous voulez. La combinaison de ces deux choses est vraiment géniale, d'un point de vue sportif », d'expliquer André Lotterer.

Le Belge admet que la Super Formula ne peut pas rivaliser avec la F1 en terme de profil médiatique.

« Pour les gens qui ne connaissent pas beaucoup la course automobile, beaucoup croient que la F1 est la seule chose. Mais en terme de course, la F1 n'est plus ce qu'elle était autrefois. Je l'ai ressenti lorsque j'ai participé à la course.

« Il n'y a pas beaucoup d'adhérence des pneus et pas beaucoup d'appui en virages. On ne peut jamais aller à fond. Mais c'était une bonne expérience », de confier Lotterer.

WEC Andre Lotterer Audi R18 e-tron quattro winner 6 hours of Austin
André Lotterer, Audi R18 e-tron quattro, vainqueur des 6 Heures d'Austin, Texas, le week-end dernier. (Photo: WRi2)

Le pilote d'Endurance laisse entendre qu'il n'a pas cherché à poursuivre avec la Formule 1 de 2014.

« La F1 pourrait être un autre défi, mais à 33 ans, on cherche le bon défi. Ce que je veux dire, c'est qu'il faut être dans une équipe pour 2-3 ans, bien financée, et un environnement sain. Mais mises à part les 3-4 équipes de pointe, personne ne peut vous offrir ça en F1. Il y a 7-8 ans, il y avait plusieurs constructeurs, mais ce n'est plus le bon moment », de commenter André Lotterer.

Même constat de Mark Webber, qui a quitté la Formule 1 en fin de saison dernière pour rejoindre Porsche et le championnat du monde d'Endurance.

« Une des plus grandes différences entre la F1 et un prototype est l'appui aérodynamique », d'expliquer l'Australien dans El Confidencial.

« L'autre concerne les pneus. Le Michelin (en Endurance) est un vrai pneu de course, un pneu dont tout le monde peut profiter, tandis que le Pirelli en Formule 1 est fait pour le show-business », de déclarer Mark Webber.