Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

F1: Bernie Ecclestone n'a pas peur d'être arrêté en Allemagne

F1: Bernie Ecclestone n'a pas peur d'être arrêté en Allemagne

Par ,

D'après GMM

Bernie Ecclestone était bel et bien au Nürburgring vendredi, malgré les rumeurs voulant qu'il ne se déplace pas en Allemagne de peur de se faire arrêter.

Le chef exécutif de la Formule 1 a finalement admis avoir versé les 44 millions de dollars au banquier allemand Gerhard Gribkowsky, mais il n'admet pas l'avoir fait pour le soudoyer.

Plusieurs croyaient que les charges seraient suffisantes pour rebuter l'octogénaire et le convaincre de rester confortablement chez lui, en Angleterre.

Tout porte pourtant à croire qu'il n'est absolument pas inquiété par la tournure des événements : « Mon plus grand souci sera qu'il fera froid et qu'il devrait pleuvoir [pas d'être arrêté] », a-t-il déclaré.

Plusieurs membres des paddocks ont émis de sérieux doutes quant à l'explication d'Ecclestone selon laquelle il avait payé cette somme lorsque sujet à du chantage de la part de Gribkowsky.

« Ce n'est pas mon style de laisser qui que ce soit me menacer, mais cette fois-ci, j'ai simplement écouté les avocats qui m'ont recommandé de payer. Je n'ai pas à m'inquiéter de quoi que ce soit d'autre », a-t-il ajouté.

L'autre rumeur insistante fait état d'un possible effacement du Britannique en attendant la résolution de cette affaire.

« Il n'y a aucun signe que Bernie soit prêt à se retirer », a pour sa part exprimé son ancien allié Max Mosley. « D'un autre côté, il pourrait bien le faire. »