Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

F1: Fernando Alonso dit à ses rivaux de s'occuper de leurs affaires

F1: Fernando Alonso dit à ses rivaux de s'occuper de leurs affaires

Par ,

D'après GMM

En jouant une guerre psychologique à travers les médias, Fernando Alonso pense que les rivaux de Ferrari "essaient de détourner l'attention" de leurs propres problèmes.

À deux courses de la fin du championnat et Fernando Alonso menant au classement, Christian Horner expliquait qu'il serait "frustré" de perdre le championnat alors que la Scuderia a donné des consignes d'équipe interdites à Hockenheim.

Stefano Domenicali répliquait alors que c'était un "miracle" que l'équipe Red Bull n'a pas encore remporté le titre de champion du monde avec l'avantage de leur monoplace, et que son pilote Fernando Alonso puisse encore être en course.

Dans une entrevue avec le journal Diario Sport, Fernando Alonso affirme : "Il y a des équipes favorites qui n'ont pas résolu leurs propres problèmes et qui essaient de détourner l'attention".

"Heureusement pour nous, nous sommes une équipe soudée comme nous le montrons à chaque course, y compris ma relation avec Felipe (Massa). Il y a toujours eu des stratégies établies à travers les médias pour rendre nerveux ou mettre la pression," ajoute le double champion espagnol.

Dans une autre entrevue avec le quotidien O Estado de S.Paulo, Fernando Alonso insiste ne pas être inquiet de son image au Brésil qui n'est pas la meilleure.

"Dans plusieurs pays on dit que mon image n'est pas bonne, mais lorsque j'arrive à l'aéroport, que je vais à l'hôtel ou sur les circuits, je vois le contraire. Je ne suis pas inquiet de ça. Mon travail est d'obtenir des résultats sur la piste et de rendre mon équipe heureuse," insiste Fernando Alonso.

L'Espagnol espère que les supporters de Felipe Massa comprendront si le Brésilien laisse la victoire à son équipier dimanche.

"Ceux qui comprennent savent que ce sport est compliqué et que chez Ferrari, l'équipe compte en premier. Il y aura bien évidemment des personnes qui ne comprennent pas. Mais mon travail ne consiste pas à comprendre le point de vue des supporters, mais de faire de mon mieux sur la piste," explique le pilote en tête du championnat.

Fernando Alonso dément par ailleurs que Felipe Massa est le coéquipier le plus faible qu'il ait pu avoir.

"Non. Felipe est très compétent, professionnel à 100 pour cent, travaillant de janvier à décembre sur ses objectifs," déclare Fernando Alonso.