Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

F1: Fernando Alonso s'excuse pour ses excès de langage

F1: Fernando Alonso s'excuse pour ses excès de langage

Par ,

D'après GMM

Fernando Alonso indique que sa colère est passée, ainsi que ses réactions excessives d'après le grand prix d'Europe.

"Dimanche soir, j'étais très en colère contre tout ce qui s'était passé, mais maintenant cette colère s'est transformée en énergie positive avec un désir de pilote," explique l'Espagnol dans le blogue du site officiel de Ferrari.

Ces commentaires calmes sont perçus par beaucoup comme des "excuses" envers la FIA.

Beaucoup d'initiés pensaient que le pilote Ferrari risquait des sanctions de la part de la FIA, suite aux accusations envers ses commissaires. Mais la FIA a annoncé de ne pas vouloir engager de mesures disciplinaires envers Fernando Alonso.

Le double champion du monde explique : "J'ai réagi avec mes émotions et dans ces situations, il est très facile d'adopter un ton et dire des choses qui peuvent être mal interprétées, ayant trait à la suspicion, une chose dont je n'avais pas l'intention de faire. Bien sûr, je comprends que les commissaires ont un travail difficile et doivent prendre des décisions qui ne sont pas faciles. Ce que je voulais dire, c'est que les pilotes qui, comme nous ont respecté les règles, ont malheureusement davantage été pénalisés, que ceux qui les ont enfreints, même avec une pénalité."

Fernando Alonso minimise les suggestions que l'incident réouvre une affaire personnelle avec Lewis Hamilton, son ancien coéquipier chez McLaren.

"Je ne pointe aucun pilote en particulier ; c'est une règle générale et je pense que nous devrions tous en discuter calmement, pour s'assurer que ce genre de choses ne se reproduisent plus," conclut Fernando Alonso.


Cependant si Fernando Alonso fait amende honorable, les auteurs du site internet officiel de Ferrari ne sont pas dans la même logique, en reprenant continuellement les commentaires des supporteurs.

Un fan indiquait avoir découvert que les commissaires de course "regardaient le match Angleterre-Allemagne à la télévision durant la course. Peut-on le croire ? ... Nous voulons des professionnels !"

Un autre demande à Ferrari de "boycotter" le prochain grand prix d'Angleterre, et un autre clame que "les Britanniques contrôlent ce sport et leurs règles".

Photo Sutton