Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

F1: Ferrari pénalisée, mais conserve ses points, pour l'instant

F1: Ferrari pénalisée, mais conserve ses points, pour l'instant

Par ,

Suite au controversé doublé réalisé dimanche sur le circuit de Hockenheim au Grand Prix d’Allemagne, l’écurie Ferrari s’est vue imposer une amende de 100 000$ US par la FIA et a été convoquée pour être entendue au Conseil mondial du sport automobile.

Le visage fermé de Felipe Massa dit tout... (Photo: WRI2)

Les commissaires ont en effet jugé que Ferrari n’avait pas respecté la réglementation sportive en demandant subtilement à Felipe Massa de laisser passer Fernando Alonso.

Massa menait la course quand il a laissé passer Alonso au 49e tour. Quelques instants auparavant, l’ingénieur de Massa, Rob Smedley, a dit au Brésilien par radio : « Fernando est plus rapide que toi. Peux-tu confirmer avoir compris ce message ? »

Mais la Scuderia Ferrari soutient résolument que ce message ne constituait pas une consigne d’équipe, action prohibés par la FIA.

Mais la direction de course affirme que Ferrari a contrevenu à l’article 39.1 qui dit : « les consignes d’équipe qui interfèrent avec le résultat de la course sont interdits », et à l’article 151C du code sportif international qui interdit « toute conduite frauduleuse ou tout acte qui cause préjudice aux intérêts de la compétition ou au sport automobile en général ».

Le cas est donc référé au Conseil mondial du sport automobile de la FIA qui pourrait prendre d’autres actions contre Ferrari.

Stefano Domenicali, directeur de la Scuderia Ferrari, maintient que Ferrari est innocente.

« En ce qui a trait à la décision des commissaires, déposée après la course, nous décidons, dans l’intérêt du sport, de ne pas porter la cause en appel. Nous avons confiance que le Conseil mondial saura correctement évaluer les faits, » de dire Domenicali.

Felipe Massa soutient que lui, et l’écurie Ferrari, n’ont jamais voulu donner la victoire à Fernando Alonso.

« Selon moi, il ne s’agit pas de consignes d’équipe,” a déclaré Massa.

« Mon ingénieur m’a constamment informé de ce qui se passait derrière moi, surtout quand j’ai eu du mal avec les pneus durs. J’ai donc décidé de faire ce qui était le mieux dans l’intérêt de l’équipe, et un doublé n’est-il pas la meilleure façon d’aider l’écurie ? »

Alors, tout l’argument de Ferrari tient au message radio envoyé : s’agissait-il d’un ordre ou pas ?