Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

F1 : Hamilton confiant de reprendre le contrôle du championnat

F1 : Hamilton confiant de reprendre le contrôle du championnat

Par ,

D'après GMM

Lewis Hamilton a paru confiant, samedi, de pouvoir reprendre le contrôle du Championnat du monde de Formule 1.

Le gagnant des courses de Melbourne et de Monaco a connu des courses pénibles - voire même humiliantes - à Montréal et à Magny-Cours, mais il semble que 10 points d'écart sur le meneur ne fassent pas peur au Britannique.

En plus d'avoir connu ces deux pénibles sorties, Hamilton avait perdu son sang-froid, en France, accusant la presse de chercher à nuire à tout prix à son image publique. La presse mondiale - mais surtout britannique, il faut le dire - lui avait par la suite conseillé vivement de s'en tenir au pilotage.

Il semblerait que le jeune pilote de 23 ans, vice-champion du monde 2007, ait repris ses esprits durant la semaine : « Parfois il vaut mieux reculer d'un pas et avoir un regard extérieur dur la situation. Je me suis dit : "Bon Lewis, tu n'as pas à faire quoi que se soit de différent, tu n'as qu'à conduire comme tu l'as toujours fait et ça rentrera dans l'ordre". »

« Ça fait partie du processus d'apprentissage, je suppose », a déclaré Hamilton samedi alors qu'il venait de rendre visite à l'Hôpital pour Enfant situé sur la rue Ormond, à Londres.

Hamilton a aussi affirmé que les pénalités des semaines passées ne l'ont pas affecté : « Cela fait partie de la course. Vous avez vos hauts et vos bas, comme tout le monde. Si on ne s'attend pas à avoir parfois des bas, on ne vit plus dans la réalité. »

« Je suis persuadé que j'aurai de pires moments que ceux-là au cours de ma vie. Il faut bien que je m'y prépare! »

Le vice-champion a également dit penser que les médias lui auraient pardonné son écart de la semaine dernière et qu'ils reprendraient « son côté ». Il s'est toutefois défendu d'être coupable de quoi que se soit de reprochable en ce qui à trait à ses agissements, au sortir de la voiture. On se rappelle qu'Hamilton avait initialement refusé d'adresser la parole aux médias qui l'attendaient.

« Je venais de faire une heure trente de course à tout tenter pour me rapprocher de la tête, sans succès. Il ne fallait pas s'attendre à ce que j'aie envie de parler à qui que ce soit une seconde après être enfin sorti de ma voiture », a-t-il dit à la Radio BBC 5 Live avant de se rendre à un autre événement promotionnel - une course de yacht pour son commanditaire Hugo Boss.

Il n'en croyait par ailleurs pas ses oreilles... « T'es sérieux, on s'en va faire une course de yacht??? », a-t-il demandé. « Merde, je suis crevé! Je pense que j'ai besoin d'un verre! (rire) »