Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

F1: Lewis Hamilton juge la pénalité trop sévère

F1: Lewis Hamilton juge la pénalité trop sévère

Par ,

D'après GMM

Lewis Hamilton, le pilote de l'écurie de Formule 1 McLaren-Mercedes, qualifie de « trop sévère » la pénalité de 10 places sur la grille de départ du prochain GP de France que lui impose la FIA, conséquence de la bourde commise à la sortie des stands à Montréal.

Dans les journaux britannique publiés lundi, Hamilton qualifie de « stupide » que de simples feux de circulation indiquent si les puits sont ouverts ou fermés.

« Nous sommes en course. Comment pouvez-vous apercevoir un feu rouge à la sortie des stands? » déclare Hamilton. Mais c'est le règlement, et je l'accepte. »

Le quotidien The Guardian affirme que quelques instants avant l'impact avec la Ferrari de Kimi Räikkönen, l'écurie McLaren venait tout juste d'avertir Hamilton de faire attention au feu rouge à la sortie des puits.

Mais Hamilton a déclaré au journal The Mirror que la pénalité de 10 places était « un peu trop sévère ».

« Je n'ai jamais eu l'intention de ruiner la course d'autres pilotes, » a-t-il précisé.

Toutefois, le refus d'Hamilton d'admettre son erreur et de s'excuser publiquement ne lui a pas attiré de nouveaux amis...

Un journaliste du Daily News a écrit : « Honte sur toi, Lewis, non pas pour ne pas avoir freiné au feu rouge, ce qui t'aurait mérité une contravention chez toi en Suisse, mais pour ton manque de compassion ».

Même Sir Jackie Stewart, trois fois champion du monde et pourtant grand supporter de Hamilton, se pose de sérieuses questions quant à la maturité du pilote McLaren.

« Quand, dans quatre ou cinq ans, il songera à sa carrière, il se demandera sûrement quel type de pilote et quel genre d'être humain il était en 2007 et 2008. »